Aller au contenu principal
hesam
Publié le 16/10/2015 , HESAM Université, Chercheurs

Cette semaine, focus sur Florence OLLIVRY-DUMAIRIEH, doctorante à l'EPHE, financée par la bourse de mobilité internationale Lévi-Strauss d'HESAM Université et de son programme Paris Nouveaux Mondes.

Qui êtes-vous Florence OLLIVRY-DUMAIRIEH ?

Je suis inscrite en thèse à l’EPHE (Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes) où je travaille sous la direction du Professeur Pierre Lory sur le sujet « Mystique musulmane et langage dans l’œuvre de Louis Massignon (1883-1962). » Je suis également inscrite à l’Université de Montréal, en co-tutelle internationale, avec le Professeur Patrice Brodeur. Je bénéficie depuis 2014 d’une bourse de mobilité internationale Lévi-Strauss, financée par HESAM Université et son programme Paris Nouveaux Mondes, grâce à laquelle j’ai pu rejoindre Montréal pour poursuivre mes recherches.

Quel est votre projet de recherche ?

Je m’intéresse à l’analyse des travaux de Louis Massignon portant sur les textes des premiers mystiques musulmans : quelle fut la genèse de leur langage, qu’est-ce qui fonde, selon lui, son originalité ?
Ce projet me permettra, grâce à l’analyse de l’œuvre de cet islamologue, de mieux connaître la réalité des premières vocations mystiques en islam, et de mieux comprendre la genèse de leur langage, de la méditation coranique à l’énonciation de locutions paradoxales. Il me permettra également de mesurer l’apport de l’œuvre de Louis Massignon à l’islamologie, tout spécialement à l’étude de la mystique musulmane, qu’il est le premier à constituer en objet d’étude.

A quel stade de développement en êtes-vous ?

Après avoir suivi une douzaine de cours à l’EPHE et à l’Université de Montréal, passé mon examen de synthèse, déposé mon projet officiel, réalisé des recherches durant 3 ans, je commence à rédiger mon projet.

Que vous a apporté votre collaboration avec HESAM Université ?

Grâce à la bourse de mobilité Lévi-Strauss, je peux réaliser mon doctorat en cotutelle France-Québec, me consacrer à plein temps à mes recherches et réaliser mon doctorat dans les meilleurs délais.

Vos ambitions suite à ce projet ?

Mes recherches doctorales me permettent de me former en islamologie, et de devenir, à l’avenir spécialiste de la mystique musulmane. Je pourrai ainsi contribuer à la mise en valeur de ce patrimoine littéraire et spirituel et faire connaître la richesse de cette tradition au lectorat francophone.