Aller au contenu principal

Portrait d'étudiante-entrepreneure Mathilde CADOUX

pepite hesam entreprendre
Publié le 04/05/2020 , HESAM Université, PEPITE HESAM Entreprendre, Nos Étudiants-entrepreneurs

Inscrite au diplôme D2E promotion 2019-2020 du PÉPITE HESAM Entreprendre, Mathilde CADOUX, étudiante-entrepreneure développe actuellement sa marque "Mathilde CADOUX".

1) Présentez-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m'appelle Mathilde et j’ai grandi dans la petite ville d’Issoudun dans l’Indre. Après avoir obtenu mon Bac scientifique, j’ai intégré le BTS Métiers de la Mode et du Vêtement (MMV) à Bourges. J’ai tout de suite su après le lycée que je voulais travailler dans la mode, j’aimais les sciences mais ma véritable passion c’était le stylisme. Après mon BTS, j’ai voulu me perfectionner en stylisme et en modélisme. J’ai donc intégré en octobre 2018, la troisième année de Bachelor Stylisme Modélisme en entrée direct à Mod’Art International à Paris. Grâce à beaucoup de travail, mon année s’est conclue par l’obtention du Prix Espoir lors du défilé de fin d’année. J’ai ensuite continué par un stage en stylisme photo et j’ai intégré en même temps le programme D2E au PÉPITE HESAM Entreprendre.

2) Parlez-nous de votre projet ? Comment vous est venue l'idée ?

L’idée de créer ma marque de vêtement a toujours été dans un coin de ma tête. Au lycée et en BTS, je faisais déjà des recherches sur le diplôme des étudiants-entrepreneurs. Le succès associé à mon année à Mod’art m’a permis de réaliser qu’avec beaucoup de travail et un accompagnement adapté, tout était possible et qu’il n’était donc pas forcément nécessaire d’attendre avant de se lancer. Finalement, je n’avais rien à perdre et tout à y gagner ! Je me suis donc lancée à fond dans mon projet. Je veux créer des vêtements pour femme dans un premier temps, qu’on pourrait qualifier de luxe accessible, c’est à dire entre le luxe et le fast fashion. Pour le moment, je récupère des tissus inutilisés dans les entreprises et j’imagine ensuite des collections. Je travaille actuellement sur une première collection. Mais face à la situation sanitaire actuelle, je profite également de mes connaissances pour fabriquer des masques réutilisables. Nous en avons fait presque 800 en deux semaines et nous continuons sur cette lancée.

3) Pourquoi vous avez choisi d’intégrer le D2E ? Que vous apporte le PÉPITE HESAM Entreprendre ?

J’ai choisi d’intégrer le D2E du PÉPITE HESAM Entreprendre car j’avais besoin d’un accompagnement pour lancer mon projet. Il me manquait les connaissances de bases d’un entrepreneur et je souhaitais également garder le statut étudiant Le PÉPITE HESAM Entreprendre apporte un accompagnement à mon sens très poussé, nous ne sommes jamais seuls et toujours bien conseillés. Les intervenants qui nous donnent cours sont des personnes riches en expériences et en qualifications et nous sentons que nous pouvons leur faire confiance. Ensuite, les ateliers en petits groupes nous permettent d’échanger entre nous et de trouver des solutions ensemble à nos différents projets. C’est une richesse de pouvoir compter sur des regards et points de vue différents pour avancer dans notre projet. Nous nous connaissons tous et nous nous soutenons. Côtoyer des entrepreneurs qui partagent les mêmes ambitions aide énormément. C’est peu commun de vouloir lancer son entreprise à nos âges et nous passons parfois pour des « extraterrestres » aux yeux de nos familles et amis, alors je trouve que ça fait du bien de se retrouver tous dans le même bateau, entre extraterrestres !

4) Quels seraient les 3 adjectifs pour décrire l’entrepreneure que vous êtes ?

Je dirais que je suis ambitieuse, positive et déterminée. Ambitieuse, car je vois mon projet aller très loin, je fais même des plans sur plusieurs années. Positive, car j’essaie toujours de voir le positif dans chaque situation. Mon père m’a toujours dit « il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions ! » alors à chaque fois que je me retrouve face à des difficultés je me rappelle cette phrase et je finis toujours par trouver. Et je pense que c’est une qualité nécessaire pour « survivre » dans cette aventure, car il faut savoir s’accrocher. C’est pour cela également que j’ai choisi « déterminée » comme troisième adjectif. Peu importe les difficultés, ma détermination et mon désir de réussir est tel que rien ni personne ne pourra m’empêcher de réaliser mon rêve, même si cela doit prendre des années.

5) Quelles sont les prochaines étapes pour votre projet ?

Aujourd’hui, je réalise des masques pour lutter contre le COVID-19 et même temps, je dessine les modèles de ma première collection avec les tissus récupérés dans les entreprises de confection. Je dirais que les prochaines étapes sont le shooting et la création de la boutique en ligne.

6) Où peut-on suivre votre actualité ?

La marque est sur Instagram
La marque est sur Linkedin

mathilde cadoux

mathilde cadoux 2