Aller au contenu principal

Appel à candidatures projet d'innovation interdisciplinaire « Vers l’usine agroalimentaire du futur : préfigurer et amorcer l’innovation chez ADENT Ingénierie »

innovation adent
Publié le 22/06/2021 , HESAM Université, Formation, Centre Michel Serres, Actualités, Appels à projets

Avis aux étudiants des établissements d'HESAM Université et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation interdisciplinaire du 13 septembre 2021 au 11 février 2022. Intitulé « Vers l’usine agroalimentaire du futur : préfigurer et amorcer l’innovation chez ADENT Ingénierie », ce projet est porté par la société ADENT Ingénierie. 

Contexte et la demande

ADENT Ingénierie est un des spécialistes hexagonaux de la conception et la réalisation d’environnements bâtimentaires dédiés à l’agro-industrie (alimentation, santé, pharmacie...). Chez ADENT Ingénierie, il s’agit, pour répondre aux besoins des projets, de s’appuyer et valoriser une double expertise en process industriels agronomiques et en ingénierie. ADENT est une entreprise en plein développement, composée de 35 personnes réparties sur 2 agences : Rennes (siège) et Toulouse. Consciente des impacts sociétaux et environnementaux de son activité, ADENT souhaite développer son positionnement et ses savoirs faire en matière de conception et construction neutre carbone ; cette évolution s’inscrit dans une démarche globale RSE.

Aujourd’hui, ADENT Ingénierie désire intégrer l’innovation dans sa stratégie et son organisation et questionne la mise en place en interne d’une cellule innovation traduisant cette ambition, entité porteuse des mécanismes adéquates pour anticiper l’avenir.

Les nouveaux enjeux systémiques transforment les industries agroalimentaires ; exigences et besoins des consommateurs, marchés de plus en plus imprévisibles, défis à relever pour nourrir la planète, l'industrie agroalimentaire doit sans cesse s'adapter et évoluer pour répondre aux nouveaux challenges d’aujourd’hui et de demain.

Les questions sociétales et environnementales occupent une place plus grande dans l’usine agroalimentaire : gestion de la consommation d’énergie, usage de biomatériaux et inscription dans la circularité et le local, amélioration des conditions de travail, développement durable…

Pour répondre à ces nouvelles règles, l’environnement bâtimentaire de l’usine agroalimentaire doit lui aussi bien sûr se moderniser, devenir flexible et agile…

Où et comment regarder ce qui semble à venir ?
Quelles directions prendre ?
Avec qui et via quels dispositifs ?
Comment rendre tout cela actionnable ?

Défi et questions posées

Concernant la préfiguration de cette « cellule innovation », les résultats attendus à l’issue de ce semestre sont la définition des services et des activités qui seront déployés, l’identification des thématiques prioritaires à aborder, la constitution de l’équipe d’animation, le modèle économique associé, la définition de cette structure porteuse et plus généralement des recommandations opérationnelles pour le lancement de ce dispositif.
 

« L'avenir ne se prévoit pas, il se prépare. »
Maurice Blondel


Pour préparer le futur et ainsi faire voyager ADENT Ingénierie dans les eaux parfois troubles de l’innovation, il s’agit bien de l’armer d’une boussole pour identifier les grandes directions à prendre, et aussi définir le vaisseau adéquate pour la mener à bon port.

- La boussole : usine agro-alimentaire de demain (horizon de 2030 à 2050)

  • Quel serait son environnement ? Sa nature… ?
  • À quels types de principes de conception « décarbonés » devrait-elle faire appel (matériaux, techniques) ?
  • Quelle serait sa chronotopie ? Quels seraient ses modes de fonctionnement ? Sa « sociologie » … ?
  • Dans le but d’accueillir la production de quels types de produits ?

- Le véhicule : une cellule d’innovation, mais encore ?

  • Quelles activités y pratique-t-on ?
  • De qui et de quoi cette cellule innovation se fait-elle le véhicule ?
  • Est-ce un espace et /ou une communauté ?
  • À quels besoins répond cette cellule d’innovation ?
  • Quelle est sa plus-value ? Son business model ? Ses sources de financement possibles ?
  • À quels outils donne-t-elle accès ?
  • Comment y accède-t-on ? via quel canal ?

Autant de questions auxquelles il s’agira de fournir des réponses tout au long de la démarche, pour les orchestrer au sein de scénarios argumentés et de préconisations. Il s’agira aussi, au cours du projet, d’intégrer le terrain et les parties prenantes, en parallèle d’une recherche documentaire et d’un benchmark.

Les activités menées par l’équipe projet investigueront d’une part, les signaux et grandes tendances concernant le secteur d’activité d’ADENT Ingénierie et d’autre part, une analyse des typologies (existantes, émergentes, à créer…) de structures portant l’innovation.

Déroulement de l'étude

Les étapes envisagées pour ce projet, qui constituent un premier cadrage sont les suivantes :

ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT

  • Compréhension des enjeux, de la stratégie de l’entreprise
  • Analyse de l’écosystème, des orientations et changements à 5 et 10 ans
  • Diagnostic multi-vues (enquêtes internes/externes)

VEILLE/BENCHMARKING

  • Recensement de projets et/ou de structures d’innovation
  • Analyse détaillée d’exemple(s) remarquable(s)

DEVELOPPEMENT DU PROJET

  • Proposition d’une vision à 10 ans
  • Définition des axes et des sujets prioritaires
  • Préfiguration de la « cellule innovation » (activités, modes de fonctionnement…)

RECOMMANDATIONS ET PROPOSITIONS

  • Réalisation d’une feuille de route pour l’entreprise
  • Réalisation d’un retour d’expérience et formalisation de la démarche et des outils utilisés

Résultats attendus

Outre les éléments formalisés lors de l’étude comme la veille et le Benchmarking, les résultats attendus sont principalement de deux ordres :

  • Un support (ex : présentation PowerPoint, ou livret…) illustrant et faisant la description de cette cellule d’innovation : ses sujets principaux, ses modes de fonctionnement, la manière dont elle pourrait s’inscrire dans l’organisation de l’entreprise, sa raison d’être, des principes macro de son modèle économique/de revenu, ses sources de financement potentielles… Formalisés sous forme de scenarios d’usage et d’un descriptif macro des moyens nécessaires à leurs mises en œuvre ;
  • Une démarche méthodologique générique réutilisable.

De septembre 2021 à février 2022

Pour mener à bien la démarche exploratoire et synthétiser cette dernière en une vision actionnable de la cellule innovation d’ADENT Ingénierie, le Centre Michel Serres recrute entre 8 et 10 étudiants pour un semestre Michel Serres qui se tiendra de septembre 2021 à février 2022.

Les disciplines retenues pour ce projet

Du fait de la diversité des sujets abordés lors du projet, un grand nombre de disciplines pourront être mobilisées sur le projet : ingénierie, architecture, design, aménagement du territoire, économie, agronomie, sociologie, philosophie, conduite du changement, management, histoire…

Dans le cadre d'un semestre Michel Serres

Le projet d’innovation « Vers l’usine agroalimentaire du futur : préfigurer et amorcer l’innovation chez ADENT Ingénierie » se déroulera dans le cadre d’un Semestre Michel Serres, du 13 septembre 2021 au 11 février 2022. Ce dernier comprend deux éléments pédagogiques principaux que sont le projet d’innovation et le projet de connaissances. 

Ainsi, les étudiants retenus sur le projet constitueront une équipe pluridisciplinaire, encadrée par un chef de projet entouré d’une équipe associée d’enseignants-chercheurs multidisciplinaire. Ils travailleront en liens étroits avec le commanditaire du projet d’innovation.

  • Ils consacreront une partie (3 jours par semaine) de leur semestre à l’étude de la demande d’ADENT Ingénierie, •
  • En parallèle, chaque étudiant déploiera, sur la seconde partie du semestre (2 jours par semaine), un « projet de connaissances », constitué de cours proposés par le Centre Michel Serres et/ou d’un mini-projet au sein d’un groupe de 2 à 4 étudiants, sur des thématiques proposées par le Centre Michel Serres.

L’ensemble du semestre est validé par la remise d’un certificat du Centre Michel Serres (il représente une valeur de 30 crédits ECTS).

Conditions de candidature

Pour participer à ce projet du Centre Michel Serres, les candidats devront :

  • Soit être inscrits en Master 1 ou Master 2 au sein d’un établissement d’enseignement supérieur ;
  • Soit être titulaire d’un Master.

Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un CV ;
  • Le relevé des notes obtenues lors de la précédente année universitaire.

Ce dossier doit être envoyé le plus rapidement possible et au plus tard le 27 août 2021 (minuit) par mail à cms@hesam.eu.