Aller au contenu principal
cms
Publié le 04/01/2019 , Centre Michel Serres, Étudiants

Nous vous proposons de découvrir les témoignages des étudiants pour suivre leur quotidien au Centre Michel Serres. Aujourd’hui c’est Vianney de MARCILLAC qui prends la parole sur son parcours et sur les avantages d'intégrer le Centre Michel Serres.

Présentez-vous ?

Je m’appelle Vianney et je fais partie cette année du projet #CarréPichon au Centre Michel Serres. Élève ingénieur en dernière année, j’ai intégré le Centre Michel Serres dans le cadre de mon semestre 9 au sein de l’École Nationale Supérieur d'Arts et Métiers.

Vianney, quel-est votre parcours universitaire ?

Après avoir fait une prépa Maths Physique, j’ai intégré l’école, qui se dit école généraliste. Classiquement, les deux premières années constituent un tronc commun à tous les élèves, et la dernière année permet de se spécialiser (6 mois) et d’effectuer un stage de fin d’études. C’est dans les 6 mois de spécialisation que s’inscrit le projet mené au Centre Michel Serres.

Quels sont les avantages à intégrer le Centre Michel Serres ?

Selon moi, le Centre Michel Serres possède un double avantage : premièrement il permet de ne pas se spécialiser dans un domaine spécifique, en laissant ainsi un plus large panel de portes ouvertes pour ma future carrière, ne sachant pas précisément vers quel domaine m’orienter. Deuxièmement le projet constitue un apprentissage parfaitement complémentaire avec la formation initiale, plus technique et théorique. Au cours du semestre, ce sont avant tout les compétences transversales (soft skills) qui sont travaillées. Elles sont indispensables au métier d’ingénieur (souvent amené à manager) et trop rarement évoquées ou mises en valeur dans ma formation.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Comme mentionné plus haut, pour compléter ma formation, il me fallait effectuer un stage de fin d’études. Il s’avère que le mode d’apprentissage proposé par le Centre Michel Serres est extrêmement valorisable au cours des entretiens. Le sens non conventionnel du parcours permet de proposer à l’entreprise un profil plus atypique, plus complet et plus mature (si si, avec un peu d’entraînement, ce n’est pas si compliqué !) qu’un élève ingénieur spécialisé. J’ai justement pu postuler à des offres orientées conception (ce vers quoi je désire m’orienter aujourd’hui), et systématiquement mon CV puis mon entretien ont retenu l’attention des recruteurs. Si tout se passe bien du côté de ma convention de stage et de mon visa, je serai les 6 prochains mois au Chili dans une petite entreprise qui conçoit des prototypes d’innovation pour des particuliers et des professionnels désireux d’améliorer leurs lignes de production. Finalement, mon semestre au Centre Michel Serres vient parfaitement compléter ma formation d’ingénieur. Il est cohérent avec ce que j’ai appris précédemment et constitue un parfait investissement pour les projets que je serai amené à conduire dans la suite de mon parcours.