Aller au contenu principal
CMS
Publié le 10/12/2018 , Centre Michel Serres, Étudiants

Nous vous proposons de découvrir les témoignages des étudiants pour suivre leur quotidien au Centre Michel Serres. Aujourd’hui c’est Sigale LEVY-GAUVIN qui prends la parole sur son parcours et sur l’avancée de son équipe dans le cadre du projet d’innovation #CarréPichon.

Sigale LEVY-GAUVIN, quel est votre parcours universitaire ?

J’ai pris une année de césure après ma licence de droit international à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne et j’ai découvert le Centre Michel Serres grâce à une annonce s’adressant aux personnes en année de césure tranmises par mon ancienne université.

A quel projet d’innovation participez-vous ?

Je suis en charge du projet « Comment reconnecter le campus des Arts et Métiers de Paris à la ville à travers la refonte du Carré Pichon ? » avec une équipe de 6 personnes. Le Carré Pichon est un bâtiment appartenant à l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers, dans lequel il y a des ateliers, des laboratoires, des salles de réunion et le Centre Michel Serres. Nous sommes en charge de repenser les usages de ce bâtiment pour les rendre innovants et attractifs pour l’extérieur en imaginant le futur de ce lieu.

Comment décririez-vous le quotidien au Centre Michel Serres ?

Au Centre Michel Serres, le plus intéressant mais aussi le plus dur c’est de travailler avec des personnes qui n’ont pas la même formation et donc pas la même façon de communiquer ni de travailler. Il faut apprendre à vivre ensemble, à se comprendre, à s’écouter et s’encourager. Nous avons tous une façon différente de résoudre un problème, de présenter et d’organiser nos idées. Il est également compliqué de travailler sans objectifs fixes, sans consignes précises, sans date précise. Il faut donc choisir nous-même notre programme, nos objectifs de la semaine, la façon dont nous allons travailler et être tous d’accord sur ces points. Bien sûr, un chef de projet et un chef adjoint sont là pour nous encadrer mais nous restons très autonomes. 

Le Centre Michel Serres vous apporte-t-il professionnellement et/ou personnellement ?

Je découvre des outils informatiques que je ne connaissais pas comme photoshop, sketchup, indesign, illustrator etc. J’apprends également à présenter visuellement mon travail et mettre une idée en illustration. J’apprends aussi à travailler en groupe c’est à dire découvrir des nouvelles façons de procéder, à défendre ses idées et les justifier, mais aussi à écouter les autres et oser leur dire quand une idée a ou n’a pas sa place Je m’aperçois que même sans les compétences demandées à un moment précis, tout le monde peut donner son avis et que chaque avis doit être écouté et pris en compte. Finalement, au Centre Michel Serres, nous apprenons autant des autres que de la fabrication concrète du projet. Dans mon groupe, j’ai également un rôle de community manager. J’apprends donc l’importance de la communication dans un projet, la manière dont il faut rédiger un tweet ou un article LinkedIn dans le milieu professionnel.