Aller au contenu principal
® Sandrine Villain
Publié le 01/07/2016 , Chercheurs, PEPITE HESAM Entreprendre

Focus sur Sophie DESSEIN, doctorante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, financée pour un contrat doctoral par HESAM Université et son programme Paris Nouveaux Mondes.

Sophie DESSEIN, qui êtes-vous ?

Je suis doctorante en sociologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, rattachée au laboratoire du CESSP (Centre Européen de Sociologie et de Science Politique) et je réalise depuis septembre 2014 une recherche sur la mise en œuvre de la politique de l’emploi à l’égard des personnes officiellement reconnues « travailleur handicapé », qu’il s’agisse pour elles d’un handicap de naissance ou acquis au cours de la vie, notamment à cause de conditions de travail difficiles ayant parfois mené à une inaptitude au métier exercé jusqu’alors. Je bénéficie d’une allocation doctorale Paris Nouveaux Mondes pour la période 2014-2017.

Quel est votre projet de recherche ?

Il s’agit plus concrètement d’étudier le Service Public de l’Emploi qui leur est dédié, essentiellement via une enquête qualitative de longue durée au sein de plusieurs de ces agences. J’y étudie les différents parcours de retour à l’emploi proposés par les professionnels selon le type de handicap ou de prestations existantes, mais aussi selon d’autres variables telles que la situation socioéconomique des usagers, leur sexe, leur âge ou encore leur niveau linguistique. Mon deuxième axe de recherche porte sur l’impact des changements ayant cours dans l’ensemble des services publics depuis quelques années, à savoir l’introduction d’indicateurs de performance et son impact sur la gestion du chômage des travailleurs handicapés. Enfin, je m’intéresse tout particulièrement à l’accompagnement proposé aux personnes souffrant de troubles psychologiques, le handicap psychique étant souvent considéré comme l’un des plus instable et donc plus difficilement conciliable avec une situation d’emploi pérenne.

Après une année consacrée à des lectures bibliographiques et à des traitements statistiques relatifs au chômage des personnes souffrant d’un ou de plusieurs handicaps, je suis actuellement en période d’observation ethnographique au sein d’une agence d’accompagnement au retour à l’emploi des travailleurs handicapés. Je complèterai ce premier recueil de données par des analyses statistiques. J’envisage par la suite de mener une seconde période d’observation dans une autre agence pour notamment étudier les disparités géographiques et leurs conséquences sur cet accompagnement.

Que vous a apporté votre collaboration avec HESAM Université ?

Relevant à la fois de la sociologie et de l’économie, et empruntant à différentes méthodes d’enquêtes, à la fois qualitative et quantitative, mon projet de recherche s’inscrivait tout à fait dans le projet scientifique défendu par HESAM, à savoir la pluridisciplinarité des domaines et des méthodes scientifiques. Ce financement de trois ans me permet donc de mener à bien cette recherche, entourée de sociologues et d’économistes issus de cette communauté universitaire et prompts à m’aider à puiser dans chacune des disciplines pour répondre au mieux à mes nombreuses problématiques.

Vos ambitions suite à ce projet ?

Je souhaiterais dans l’idéal poursuivre ma carrière universitaire en tant que Maître de Conférences à l’Université, afin de continuer à allier recherche et enseignement comme c’est le cas actuellement.