Aller au contenu principal
Témoignages
Publié le 22/01/2018 , PEPITE HESAM Entreprendre, Nos Étudiants-entrepreneurs

Danilo LOVISI est inscrit au D2E 2017-2018 du PEPITE HESAM Entreprendre. Il est co-fondateur de Go Bike Paris dont l'objectif est de proposer des visites culturelles en vélo de Paris et sa région.

Danilo
©Chiara Pillar

Danilo, qui êtes-vous ?

Je suis diplômé en histoire de l’art et médiation culturelle de l’Ecole du Louvre. Je suis né au Brésil où le partage est une valeur fondamentale. J’ai donc décidé très tôt d’orienter mes actions vers la diffusion de l’art et de la culture au travers de mes créations artistiques ou des expériences culturelles que je propose avec ma start-up Go Bike Paris aux cotés de ma collaboratrice Fernanda Hinke.

Comment avez-vous eu l’idée de ce projet et en quoi consiste-t-il aujourd’hui ? 

Je travaille en tant que guide touristique indépendant depuis quelques années à Paris. Grâce à ma formation à l’École du Louvre et l’obtention de la carte de guide-conférencier national, je me suis lancé avec Fernanda Hinke et l’agence créative Montebelo pour donner vie à Go Bike Paris.

Go Bike Paris propose des visites culturelles en vélo de Paris et sa région. Destinées à un public étranger désireux d’avoir une expérience unique, ces visites allient curiosités historiques et points de vues privilégiées. Notre objectif est non seulement d’offrir à ces touristes une expérience culturelle différenciée, mais également de les sensibiliser à l’usage du vélo comme outil de transport et de loisir.

Vous faites partie de notre PEPITE HESAM Entreprendre. Que vous apporte cette formation ?

Cette année passée au sein du cycle D2E fut extrêmement enrichissante. Les apports de cette formation ont été nombreux. Je peux soulever quatre points principaux sur lesquels ce programme m’a particulièrement aidé pour avancer sur mon projet entrepreneurial mais également dans mon évolution professionnelle et personnelle :

  1. Organisation
    Au fur et à mesure du cycle j’ai acquis des compétences organisationnelles cruciales pour le bon déroulement de ce projet. J’ai appris à pousser mes idées pour les rendre tangibles et réalisables.
  2. Professionnalisation
    Ce qui m’a le plus impressionné dans cette formation est la polyvalence des différentes méthodologies présentées dans chacun des 7 modules. les méthodes Arreqc, SWOT, Business Model Canvas ou encore Value Proposition Canvas ont été très utiles pour Go Bike Paris mais sont également réutilisables pour d’autres projets.
  3. Mise en réseau
    Les ateliers, les bilans, les séances de mentorat collectif avec des experts et les échanges avec les autres étudiants-entrepreneurs ont été des moments cruciaux car ils m’ont mis face à des problématiques autres que les miennes, me poussant à vouloir résoudre ces questions.
  4.   Dépassement personnel :
    Réaliser ce cycle tout en étant encore étudiant en master 2 et travaillant simultanément pour financer mes études ne fut pas une tâche facile. Cependant, la bonne entente des collègues et de l’équipe du D2E m’ont poussé à aller plus loin et à ne pas abandonner la formation en cours de route.

Où en êtes-vous actuellement dans le développement de votre projet ?

Le projet Go Bike Paris est actuellement dans une phase solide mais demande encore des améliorations notamment en ce qui concerne les prévisions financières. Solide car les offres de service sont bien définies et ont déjà été testées et approuvées par des clients. Notre identité visuelle est forte et réfléchie. L’équipe est soudée et très complémentaire. Malheureusement nous n’avons pas encore atteint un flux constant de clients. Cependant, nous avons constaté un phénomène rassurant : même sans nourrir régulièrement notre blog et nos réseaux sociaux, nous avons reçu plus de 10 demandes de réservation de forme “passive”, c’est-à-dire, sans mener d’actions précises et concrètes de manière régulière. C’est un signe que nos propositions d’expériences culturelles sont susceptibles d’intéresser une large clientèle.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Je me vois dans une institution culturelle de portée internationale où je mènerai des projets interculturels tout en gardant mon activité artistique et mes projets entrepreneuriaux.

Si vous deviez définir le PEPITE HESAM en un mot ?

Action ! J’en profite pour remercier l’équipe de ce programme pour l’appui, le professionnalisme et la compréhension dont elle a fait preuve.