La mobilité des biens … au Futuroscope !

janvier 24, 2015 No Comments »
La mobilité des biens … au Futuroscope !

Dans le cadre de notre étude sur la mobilité actuelle, nous avons voulu aller sur le terrain pour voir comment se passe la gestion d’une « mini » Exposition Universelle, à la fois sur la gestion de la mobilité des biens que sur celle de la mobilité des personnes.

Nous avons eu l’honneur d’être accueillis au parc du Parc du Futuroscope par Sébastien Retailleau, directeur adjoint en charge de l’exploitation. La visite s’est faite en deux jours. Nous avons tout d’abord eu des rendez-vous avec les principaux organisateurs de la mobilité dans le parc. M. Retailleau nous a présenté le parc, de son histoire et sa géographie. Le site du Parc, ses attractions, son public, et ses financeurs sont autant de points clés qui ne sont pas dû au hasard. Le Parc a connu des périodes de fastes comme des périodes beaucoup moins glorieuses. Mais le Futuroscope est désormais stabilisé et se concentre sur des attractions de plus en plus innovantes. Beaucoup d’actions ont été mises en place pour rendre la visite plus « magique » et elles peuvent être reprises dans le cadre d’une Exposition Universelle.

La visite des lieux s’est poursuivie par un entretien avec Michel Meyer, qui gère les flux de périssables de la restauration rapide. Il nous a expliqué que la qualité des sandwichs était au cœur de leurs préoccupations. Ainsi, tous les sandwichs sont réalisés sur place. La gestion se fait donc en flux tendu en fonction des demandes des visiteurs. Certains horaires sont plus sensibles que d’autres. Ainsi, la tranche horaire 11h-14h concentre la majorité des demandes de sandwichs.

Nous avons ensuite été dans l’entreprise « Dikeos ». Antoine Trouvé, responsable des flux et logistiques de marchandises. Cette branche de la gestion des flux de biens a été détachée du Futuroscope lors de la dernière restructuration du Parc. Elle peut ainsi proposer ses services à d’autres entreprises de la région. Les marchandises sont séparées suivant leur nature : produits alimentaires secs, produits alimentaires frais, articles pour la boutique et marchandises pour la maintenance des attractions. La gestion se fait différemment suivant la nature des marchandises et représente un travail de longue haleine !

Enfin, nous avons terminé cette journée par un entretien avec Sébastien Gonzer, responsable de l’information visiteurs et de la gestion des flux sur les réseaux sociaux. En effet, le public est omniprésent sur les réseaux sociaux et il est dans la culture du Futuroscope de répondre aux plus de critiques (positives ou négatives) possibles, afin de satisfaire le visiteur. M. Gonzer est aussi en permanence au fait des nouvelles technologies afin de concevoir des attractions toujours plus innovantes. La dimension sociale est un facteur clé à prendre en compte lors de l’Exposition Universelle.

Le deuxième jour a été consacré à une mise en pratique sur le terrain. Nous avons suivi les équipes chargées de s’assurer de la bonne gestion des flux de visiteurs dans le parc. C’est un véritable travail de fourmi qui porte ses fruits. L’aspect humain ne doit surtout pas être oublié dans l’Exposition Universelle, au risque de louper ce rendez-vous.

Cette visite nous a permis de voir concrètement sur le terrain comment se passe une « mini » Exposition Universelle. Ainsi, de nombreux aspects pratiques nous avaient échappé. De plus, une telle immersion permet de comprendre les véritables problématiques de la gestion des visiteurs et des biens.

Sébastien Eyrignoux

A lire aussi