Arwa Boussaa, architecte

novembre 26, 2014 No Comments »
Arwa Boussaa, architecte

Arwa, tu es architecte, peux-tu nous présenter ton parcours et ce qui t’a amené à t’intéresser à ce projet d’ExpoFrance2025 ?

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis. Après avoir eu mon diplôme en Tunisie, j’ai intégré le monde professionnel et j’ai travaillé dans une boite d’architecture pendant six mois. En parallèle, j’ai monté ma propre boite avec deux autres architectes associés. Mais la vie estudiantine m’a manqué et j’ai décidé de poursuivre mes études vers un M2. D’où le M2 en Développement et Aménagement Touristique de Territoire à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et actuellement je suis en post-master DPEA Recherches en architecture à l’Ecole d’Architecture Paris la Villette.

Mon intérêt pour le projet expo France 2025 est né suite à l’occasion d’un travail pluridisciplinaire lors de mon M2. Et donc je voulais continuer à travailler sur le projet dans le cadre du stage au Centre Michel Serres, toujours dans la pluridisciplinarité.

Ce projet suscite mon intérêt mise à part pour son caractère universel, mais aussi parce que les Expo U. me font toujours rêver vue qu’elles sont de vraies occasions pour montrer le progrès des nations sur le plan architectural, urbanistique, socio-culturel, économique et technologique.Ainsi ça me permettra d’élargir mes champs de recherches et de travailler avec des étudiants de différentes disciplines.

Qu’est-ce qui t’intéresse dans la notion de mobilité ?

La mobilité est un terme large, difficile à définir d’un seul point de vue. On vit avec la mobilité, on évolue avec la mobilité tout en étant mobile ou immobile. Et comme concept fondamental sur lequel est basée la candidature d’Expo France 2025, il y a à mon avis énormément de choses à faire et je me vois apporter mon apport dans le projet.

Que penses-tu de cette expérience d’innovation en groupe d’étudiants pluridisciplinaires ?

Issue d’un cursus d’architecture, le travail en équipe m’est familier, mais le fait de continuer mes études à l’étranger (en France) et lors de mon M2, j’ai eu la chance de travailler au sein de différentes équipes, l’avantage de plus était, la pluridisciplinarité et le multiculturalisme. Ce qui m’a était d’énorme apport.

Ainsi, c’est mon deuxième semestre au sein du CMS, donc si j’ai choisi de continuer dans le même organisme même si sur un nouveau projet, c’est que je n’ai pas regretté le premier semestre.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Déjà avoir le diplôme du post master, et après trouver un poste dans un bureau d’étude pour continuer dans le pluridisciplinaire, sachant qu’en parallèle de tous ça j’ai toujours ma propre boite d’architecture en Tunisie.

A lire aussi