EXPOLIVE

juin 4, 2014 No Comments »
EXPOLIVE
EXPOLIVE

EXPOLIVE…?

C’est un modèle de création des projets qui seront présentés au sein de notre Exposition Universelle. Comme chaque Exposition Universelle, celle de 2025 montrera aux 80 millions de visiteurs les plus technologies innovantes, symboles du progrès de notre époque. Jeux Olympiques d’hiver et d’été, Roland Garros, Coupe du monde de football, Wimbledon, le Festival de Cannes, les Journées Mondiales de la Jeunesse, les Fashion Week, le Tour de France…le calendrier international est rempli d’événements axés sur une thématique particulière. Une Exposition Universelle est plus générale : elle se concentre sur l’innovation. À l’image de l’électricité domestique ou de la tondeuse à gazon, les produits sont mis au point et révélés au grand public à cette occasion. Ils deviendront par la suite des objets du quotidien dans les pays participants. Une Exposition Universelle agit donc comme un moteur du progrès dans tous les domaines de la vie.

Si elle est un levier vers le progrès de demain, nous pouvons légitimement nous demander dans quel but et à quelle fin nous voulons que ce moteur travaille. Quel(s) domaine(s) voulons-nous privilégier d’ici 2025, et pour le futur ? Dans quel sens voulons-nous avancer, grâce au progrès ? L’organisation de cet événement international est une occasion unique pour attirer les yeux du monde entier sur la logique de l’innovation. Quels types d’innovations voulons-nous voir émerger ? Comment la stimuler ? Où dans le monde allons nous la stimuler ? A qui voulons nous qu’elle profite en priorité ? Toutes ces questions ont un sens, auquel nous cherchons à donner une résonnance universelle, éthique et humaniste. Les progrès issus des anciennes Expositions Universelles bénéficiaient uniquement aux populations des pays exposants, c’est-à-dire des pays riches. Traditionnellement, chaque nation présentait fièrement dans son pavillon les nouveaux vecteurs de progrès qu’elle avait imaginé. S’ouvrait alors une véritable concurrence entre les différents pavillons nationaux, pour découvrir quel pays avait inventé l’outil ou la machine la plus fabuleuse ! Et l’Exposition était également à la gloire du pays hôte, qui manifestait sa puissance à travers une représentation souvent disproportionnée vis à vis des autres pays exposants. Jeu de pouvoir entre initiés, les Expositions vivaient alors en vase clos en quelques sortes.

OUVRIR L’EXPO SUR LE MONDE: UNE NOUVELLE ORGANISATION POUR 2025

Si les innovations présentées continueront à faire rêver les visiteurs, en levant le voile sur un futur possible, notre monde a aujourd’hui évolué. Les logiques de marché ainsi que l’organisation des activités humaines se sont ouvertes. L’innovation se fait de façon internationale, elle n’est plus atomisée au sein de chaque pays. Le bureau de R&D d’un grand groupe trouvera son siège sur un continent, alors que le produit final se vendra à l’autre bout du monde. Les grandes entreprises couvrent plusieurs secteurs géographiques, les universités envoient les jeunes approfondir leur formation à l’étranger, les instituts de recherche et organisations internationales rassemblent plusieurs nations pour travailler ensemble sur des sujets communs : nous ne vivons plus de façon atomisée dans le périmètre clos de notre pays. Les flux de marchandises, de capitaux, de populations, de projets et d’idées se sont ouverts sur le monde. La prochaine Exposition Universelle doit refléter à la société d’aujourd’hui, et de demain. Non plus atomisée mais universelle, à l’image des flux internationaux, du partage et de la rencontre des cultures, en un mot : collaborative. Dans un monde hyperconnecté, une foule d’opérateurs économiques nouent des relations humaines : ils représentent autant de chefs de projet potentiels pour incarner le génie humain en 2025.

Une des conséquences de cette internationalisation des rapports professionnels, est que les biens que nous consommons sont in fine adaptés à notre culture locale. Regardez Mac Donald’s : la chaine américaine vend des hamburgers différents en fonction de chaque population au sein de laquelle elle est implantée. Nous voulons accompagner ce mouvement. Nous ne savons pas encore quelles seront les innovations imaginées pour 2025 et pour autant, nous pouvons choisir la façon dont nous voulons les voir émerger.

EXPOLIVE COMME LEVIER DE L’INNOVATION ! 

Pour l’Exposition de 2025, notre objectif est d’amener les participants à penser « vers l’autre », et non plus « contre » l’autre. Nous voulons utiliser cette Exposition pour promouvoir les valeurs d’humanisme, de progrès et de partage. L’organisation de notre Exposition est pensée à travers la notion de fraternité dans l’innovation. Tant dans la conception des projets que dans leur destination.

Nous remplaçons les encarts nationaux par des projets humanistes, qui doivent répondre aux valeurs fortes de cet événement. Ces projets fous, ambitieux, rêveurs, viendront du bas : il seront créés non plus à partir d’une décision étatique, mais par la rencontre entre l’imagination d’un citoyen lambda pour améliorer son quotidien, et l’expertise d’un opérateur économique à l’autre bout du monde. Expolive, notre processus d’organisation, a pour but de nouer cette rencontre. Il agit comme un intermédiaire dans l’innovation fraternelle.

De fait, nous modifions le centre de gravité de cet événement, pour replacer l’homme (et non les nations) au centre de l’Exposition. Il deviendra alors l’initiateur des projets présentés, ainsi que leur premier destinataire. Même très éloignés géographiquement, certaines populations peuvent rencontrer des défis communs. A travers cette logique de fraternité dans l’innovation, l’Exposition Universelle sera pour ces pays l’occasion de travailler main dans la main à la recherche de solutions innovantes. A travers EXPOLIVE, cette organisation rapproche les peuples, pour les amener à créer ensemble le monde de demain. L’Homme sera donc naturellement au cœur de cet événement, pour qu’il en soit l’initiateur et le bénéficiaire privilégié.

C’est un nouveau modèle d’Exposition Universelle, qui fait place à la collaboration plutôt qu’à la concurrence. De cette façon nous redistribuons les cartes de façon horizontale : sans hiérarchie ni concurrence, les nations seront représentées par leurs chefs de projet, qui pourront chacun fédérer plusieurs nations sur un dossier. Le but de l’Exposition est de penser « vers l’autre ».

« PENSER VERS L’AUTRE »: LE GÉNIE DU CORPS AU SERVICE DE L’EXPOSITION 

Nous voulons fédérer les hommes autour du progrès, dans une dimension de partage. EXPOLIVE met en place cette logique fraternelle et lui donne un sens en tant que moteur de l’innovation pour les années à venir. En un mot, l’organisation repensée de notre Exposition repose maintenant sur la logique de collaboration autour de projets (plutôt que de concurrence autour des nations). Elle fait donc de l’homme l’élément clé de cet événement international. Nous avons cherché un thème qui accompagne cette nouvelle dynamique, la symbolise et la rende pérenne.

Il doit être universel, afin de parler aux 80 millions de visiteurs. De la même façon, chacun des 197 États Membres du Bureau International des Expositions doit pouvoir se l’approprier facilement. Comment une thématique peut-elle refléter cette nouvelle organisation, qui met en avant génie de l’Homme, créé par l’Homme et pour l’Homme ?

Nous avons choisi comme thème fondamental le Génie du Corps. Ce thème met en lumière deux éléments :     le  « génie », c’est-à-dire l’imagination de quelqu’un, ainsi que le « corps », c’est-à-dire ce quelqu’un, justement à l’origine de l’innovation. Le Génie du Corps permet d’incarner la propension de l’homme à inventer toujours de nouveaux outils pour lui servir et le rendre heureux. Nous avons donc une organisation d’Exposition centrée sur l’Homme et un thème qui met en avant cette même personne, quelle que soit son origine. La notion de génie humain a l’intérêt de lier ce nouveau modèle d’Exposition que nous cherchons à mettre en œuvre, avec un thème qui l’incarne physiquement. Elle donne du sens au futur exposant, au visiteur potentiel, ainsi qu’aux différentes cultures, dans la façon dont elles dialogueront au sein de notre Expo.

 L’HOMME AU CENTRE DE L’EXPO POUR REMETTRE L’HOMME AU COEUR DU MONDE

Dans la continuité de la mondialisation, l’Exposition de 2025 doit être ouverte sur le monde, et nous l’avons fait évoluer pour que le progrès issu de l’Homme bénéficie à un maximum d’êtres humains. En accueillant ce gigantesque événement, la France proposera alors d’héberger la réflexion internationale vers ce progrès humaniste. Nous n’invitons pas le monde à venir nous voir, mais à venir « se » voir, et s’extasier devant l’étendue des capacités recouvertes par le génie du Corps, issu de tous les recoins de la Terre. En cristallisant tout ce génie humain et en le mettant entre les mains de toutes les populations, l’Exposition de 2025 pourra rayonner à travers le monde.

Le Génie du Corps, c’est une Exposition faite par l’Homme et pour l’Homme.

HABITER SON CORPS ET VIVRE L’EXPO

Lorsque l’on décide d’organiser (ou de candidater pour) une Exposition Universelle, quel message veut-on faire passer ? Comment choisit-on de refléter, à travers cet événement, le rôle d’un citoyen au sein d’une société internationale ? Historiquement, la France est un pays qui réfléchit à la place qu’elle veut donner à chaque citoyen au sein de la société. L’héritage fondamental de la Révolution Française est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : elle répond à un objet avant tout humaniste. Notre pays a la légitimité nécessaire pour élargir la réflexion autour de la tenue d’une Exposition Universelle, et replacer l’Homme au centre de celle-ci. Par glissement d’échelle de la société française vers la société internationale, nous pouvons prendre ce rôle de mettre à nouveau en lumière le génie humain. Remettons au centre de notre attention sa curiosité, sa force d’imagination, sa volonté, son empathie, sa capacité à faire rêver, à apprendre, s’extasier, découvrir et redécouvrir, à se projeter, à adoucir, à créer, son amour, sa propension naturelle à partager, s’extasier. Son universalité autant que la fraîcheur de sa diversité. C’est l’objet du Génie du Corps.

Une Exposition Universelle, est aussi l’occasion de redéfinir le rapport de l’Homme avec les innovations qu’il invente, et d’entraîner les autres nations à repenser les interactions que celui-ci noue avec son écosystème. Apprenons à maîtriser l’impact réciproque du corps humain sur son environnement et de l’environnement sur un corps humain. Et de la même façon, mêlons les esprits, croisons les cultures pour que chaque corps qui peuple la planète puisse mieux profiter des innovations, imaginées ici ou plus loin. Notre rêve est d’inviter exposants et visiteurs à proposer des idées pour découvrir à travers les yeux d’un autre comment « habiter » leur propre corps, dans le but d’« habiter »  tous ensemble cette Exposition. À l’image du corps qui vit grâce aux interactions entre ses différents organes, proposons à chacun de faire « vivre » l’Exposition au plus grand nombre, à travers une visite physique pendant la durée de l’événement, ou l’intégration dans votre quotidien d’une nouvelle technologie imaginée grâce à un travail de collaboration internationale. Une valeur forte que nous avons choisie est la notion d’hospitalité. Dans une dynamique d’empathie et de partage, la France se rendra hôte du progrès issu de toutes ces cultures mélangées, et pendant six mois, hôte aussi des populations auxquelles celui-ci bénéficiera.

La France pourra alors saisir cette occasion d’endosser un rôle international moteur dans le progrès de l’humanité, et amener les participants, visiteurs ou exposants, à porter un nouveau regard sur le monde, plus personnel, plus fraternel et plus humain. Ce sera aussi l’occasion de redorer son image sur la scène internationale. La France se montrera ouverte sur le monde, chaleureuse, participative et fédératrice. La France pourra devenir le territoire de l’innovation, celui qui héberge une multitude de projets destinés à re-découvrir, repenser, améliorer, mieux comprendre le corps et faire rêver le génie humain.

Pour que tous ces projets voient le jour, il faut penser leur processus de création. L’objet d’EXPOLIVE est d’organiser cette collaboration.

Chloée SERSIRON

A lire aussi