31 août 2017

Projet d’innovation – « Fragrance Biométrique »

Avis aux étudiants inscrits en Master et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation de septembre 2017 à février 2018 (Semestre 9), intitulé « Fragrance Biométrique ». Ce projet innovation est porté par la Direction Innovation du groupe CLARINS, groupe français et familial, acteur mondial de l’industrie de la Beauté (soin, maquillage, parfums et mode).

Le partenaire

Fort d’un chiffre d’affaires de 1,5 milliards d’euros en 2016, le Groupe emploie près de 6 500 collaborateurs, partout dans le monde.

Dans le cadre du lancement d’une nouvelle franchise de parfum sur la marque MUGLER, le groupe souhaite inventer pour ses clients une manière inédite de découvrir l’univers et la philosophie d’un parfum. Le dispositif reposera sur un tatouage parfumé et technologique, clé d’entrée pour vivre une expérience immersive, collaborative et responsable. Cette expérience s’appuiera sur une œuvre d’art numérique, générée à partir de données biométriques humaines et végétales.

La direction de l’innovation de ce Groupe souhaite mener avec le Centre Michel Serres une étude prospective interdisciplinaire intitulée « Fragrance Biométrique » pour sa marque de créateur parfum et couture MUGLER.

Le contexte de la demande

Le Groupe souhaite « augmenter » la manière traditionnelle dont nous consommons le parfum en ajoutant des services et expériences liés aux pratiques corporelles anthropologiques et sociologiques (tatouages…) et aux nouvelles technologies (réalité augmentée, biométrie, transhumanisme, wearable devices…). Le dispositif s’envisage de cette manière : tatouage parfumé connecté + application permettant de vivre une expérience inédite en lien avec la forêt tropicale du Groupe (Pérou) et sa communauté selon 3 axes :

  •  La reconnexion à son instinct (via le parfum et la biométrie) ;
  •  La réalité virtuelle (via une expérience immersive et évolutive d’art numérique) ;
  •  L’engagement responsable (objectif final = soutenir la biodiversité et préserver la forêt primaire au Pérou).

Les enjeux et les défis

Le rapport au corps et aux nouvelles technologies a profondément évolué ces dernières années. La génération de Petite Poucette – ces fameux « digital natives », « gen Y/Z » ou encore « Millenials », nés entre le milieu des années 80 et aujourd’hui – invente de nouvelles manières d’interagir avec son environnement, de vivre des expériences, de créer et de consommer (notamment des produits socio-culturels comme le Parfum).

En parallèle le rapport aux données numériques partagées soulève des questions d’éthique, de vie privée et d’acceptation sociale.

Enfin, les entreprises les plus innovantes et performantes réussissent à intégrer un engagement responsable authentique (développement durable, écologie, social) au cœur de leur mission et de leurs projets. Les modèles économiques d’avenir sont ceux qui concilient viabilité économique et impact positif sur le monde. L’enjeu est d’imaginer ici un modèle permettant aux utilisateurs de d’agir pour une cause responsable.

Objectifs

Le Centre Michel Serres propose d’explorer ces nouvelles pratiques sous un spectre interdisciplinaire sociologique, anthropologique, philosophique et historique afin de concevoir le déploiement technique, marketing et économique de cette nouvelle expérience olfactive.

Le descriptif du projet

Le sujet d’étude pose les questions suivantes :

ÉTAT DE L’ART

  • Pratiques liées au tatouage : tribus, communautés, appartenance, identification…
  • Pratiques liées aux données biométriques : partage, acceptation sociale, vie privée-vie publique…
  • Pratiques liées au parfum : olfaction et état de conscience modifiée, transformation des rapports humains, choix des essences, découvertes chimiques, phéromonales et végétales…

DÉVELOPPEMENT PROSPECTIF

  • Quel positionnement pour cet objet parfumé « augmenté » ?
  • Quels scenarii d’usages ?
  • Quelle image de marque innovante pour les Millennials ?
  • Quel déploiement marketing et économique ?

COMMUNICATION – RESTITUTION

L’étude sera clôturée par la production de livrables en concertation avec les équipes du Groupe. Les préconisations pourront prendre la forme de:

  • Cahiers de recherches ;
  • Scenarii d’usages (films d’animation…) ;
  • Architecture système (objet + écosystème) ;
  • Cahier des charges et roadmap de déploiement.

De septembre 2017 à février 2018

Pour explorer ces domaines et apporter une réponse à ces questions, le Centre Michel Serres recrute 8 à 12 étudiants pour un semestre Michel Serres qui se tiendra de septembre 2017 à février 2018.

Les disciplines retenues pour ce projet

Du fait de la diversité des sujets abordés lors du projet, un grand nombre de disciplines pourra être mobilisé sur le projet : Anthropologie – Sociologie – Philosophie – Design – Arts graphiques – Économie – Droit – Histoire de l’urbain – Histoire de l’Art – Communication – Marketing…

Dans le cadre d’un semestre Michel Serres

Le projet d’innovation « Fragrance Biométrique » se déroule dans le cadre d’un Semestre Michel Serres. Ce dernier comprend deux éléments pédagogiques principaux :

  • Le projet d’innovation « Fragrance Biométrique » ;
  • Le projet de connaissances.

CMS

Eléments constitutifs du semestre Michel Serres

Ainsi, les étudiants retenus sur le projet constitueront une équipe pluridisciplinaire, encadrée par un chef de projet entouré d’une équipe associée d’enseignants-chercheurs multidisciplinaire. Ils travaillent en liens étroits avec le commanditaire du projet d’innovation.

  • Ils consacreront une partie (3 jours par semaine) de leur semestre à l’étude de la demande du Groupe ;
  • En parallèle, chaque étudiant déploiera, sur la seconde partie du semestre (2 jours par semaine), un « projet de connaissances », constitué d’enseignements proposés par le Centre Michel Serres et/ou d’un mini-projet au sein d’un groupe de 2 à 4 étudiants, sur des thématiques proposées par le Centre.

L’ensemble du semestre est validé par la remise d’un certificat du Centre Michel Serres (il représente une valeur de 30 crédits ECTS).

Les informations pratiques pour candidater sur ce projet :

Pour participer à ce projet du Centre Michel Serres, les candidats devront :

  • Soit être inscrits en M1 ou M2 au sein d’un établissement d’enseignement supérieur ;
  • Soit être titulaire d’un Master.

Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants :

  • une lettre de motivation ;
  • un CV ;
  • le relevé des notes obtenues lors de la précédente année universitaire.

Ce dossier doit être envoyé au plus tôt par mail à cms@hesam.eu et avant le 31 août 2017 (date limite de réception des dossiers).

Imprimer