24 février 2016

Préfiguration du site de recherche du futur

Le projet « PREFIGURATION DU SITE DE RECHERCHE DU FUTUR », sera mené au Centre Michel Serres de février 2016 à juillet 2016 (Semestre 6).

Le projet en quelques mots :
L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) est le premier institut de recherche en agronomie européen et le deuxième mondial ; ses domaines de recherche couvrent l’agriculture, l’environnement, et l’alimentation. Il souhaite voir se développer une recherche prospective sur ce que pourraient être ses sites de recherche à l’horizon 2025.
Actuellement l’INRA occupe 12 000 ha sur 18 sites en France et est propriétaire d’environ 1 000 000 m2, avec des problématiques de recentrement, de regroupement et surtout d’optimisation des surfaces utilisées.
Par ailleurs le développement des activités scientifiques n’échappe pas aux réalités d’aujourd’hui : les objectifs scientifiques, les techniques et équipements utilisés évoluent rapidement et demandent réactivité et agilité. De même les organisations de travail se transforment et le métier et le quotidien du chercheur évoluent très vite avec la nécessité croissante de se connecter à la société.

L’INRA constate que certains Centres de Recherche en France sont assez peu perméables à l’environnement humain immédiat ; tout en étant proches des professionnels locaux, ils sont peu ouverts sur leur territoire régional respectif. Le parc immobilier est vieillissant sur des sites très importants en surface.

Deux grands axes de réflexion sont envisagés :

Ouverture et rayonnement

• L’INRA souhaiterait mieux communiquer sur ses activités, mais également « ouvrir certains sites » : en ce cas que signifie « ouvrir le site » ? À qui et pour quoi ? Entreprises, chercheurs, étudiants, autres…
• Y a-t-il des équipements mutualisables, avec qui et comment, en interne et avec l’extérieur ?
• Comment inventer de nouveaux sites qui puissent accueillir, mettre à disposition des locaux et des labos à d’autres acteurs (entreprises…), voire développer des lieux de création d’activités nouvelles (incubateurs…) ?

Organisation interne et matérialisation

• Sur le plan de l’organisation du site et de la vie des personnels, comment chercher les bons équilibres entre fonctionnalités et techniques d’une part et usages, communication et échanges d’autre part ?
• Quoi faire des bâtiments actuels ; lesquels démolir, lesquels réhabiliter, quelles restructurations, réaffectations ou extensions ?
• Comment faire face aux évolutions des techniques, des nouvelles organisations et profondes transformations sans avoir à remettre en cause systématiquement ce qui a été fait ?

Les objectifs du projet :
En s’appuyant sur le cas concret d’un site pilote, l’enjeu du projet est d’apporter une réflexion sur la manière de faire évoluer les très nombreux sites de recherche existants, avec toute les problématiques du renouvellement propre à l’institution mais aussi de son adéquation au territoire et à son écosystème (entreprises locales, collectivités, associations, habitants…).
Cette réflexion doit par son caractère générique apporter également des réponses d’ordre méthodologique.

Les résultats attendus sont principalement de deux ordres :

  • Un schéma directeur pour le centre INRA de Bordeaux ;
  • Une démarche méthodologique générique réutilisable sur les autres sites.

Le partenaire :
Le projet « Préfiguration du site de recherche du futur »,  est porté par l’Institut National de la Recherche Agronomique.
>> En savoir plus sur notre partenaire

Le groupe de travail :
Ce groupe de travail se compose de 11 étudiants issus de formation diverses et complémentaires : architecture, sciences sociales, ingénierie, design…
Les chefs de projets :
VIRNOT Pierre (ENSPLV), Chef de Projet
CLOAREC Pierre (ENSCI), Adjoint au chef de projet

Quand ?
De février 2016 à juillet 2016.

Imprimer