7 juin 2018

Portrait d’étudiante-entrepreneure | Ambre DELPIERRE

Ambre DELPIERRE est inscrite au D2E 2017-2018 du PEPITE HESAM Entreprendre. Elle est co-fondatrice de Sahelia dont l'objectif est de commercialiser de façon éthique et solidaire des fruits et des plantes bio en provenance d’Afrique de l’Ouest.

Ambre DELPIERRE, qui êtes-vous ?

Je m’appelle Ambre, j’ai 25 ans. En septembre 2017, avec une amie nous avons créé Sahelia afin de commercialiser de façon éthique et solidaire des fruits et des plantes bio en provenance d’Afrique de l’Ouest.

Depuis très jeune, j’ai toujours été investie dans des projets en lien avec le continent africain. A 15 ans déjà, j’étais présidente d’une junior association dans mon petit village de Bretagne, dans laquelle nous mettions en place des projets d’échanges culturels avec le Burkina Faso. De fils en aiguille, j’ai progressivement axé mon parcours universitaire sur l’étude des politiques de développement agricole en Afrique.

Après l’obtention de mon Master en Science Politique, j’ai alors décidé de m’engager pour un an de service civique international auprès d’une association de santé communautaire au Burkina Faso. Cette expérience extrêmement enrichissante fût le point de départ de cette aventure entrepreneuriale.

Comment avez-vous eu l’idée de ce projet et en quoi consiste-t-il aujourd’hui ? 

Sahelia est née de ma rencontre avec Lucie au Burkina-Faso, pendant cette année de service civique. Surprises toutes les deux par l’utilisation généralisée d’engrais chimiques et de pesticides que nous retrouvions quotidiennement dans nos assiettes, nous nous sommes rapidement mises à la recherche de producteurs responsables. Après 6 mois de recherches, nous avons ainsi noué des liens solides avec de nombreux exploitants agricoles, aujourd’hui devenus nos partenaires producteurs.

Vous faites partie de notre PEPITE HESAM Entreprendre. Que vous apporte cette formation ?

Le PEPITE HESAM Entreprendre a été d’une grande aide pour la structuration de notre projet. En effet, le choix des thématiques de cours et des intervenants, nous a permis de constituer point par point les éléments essentiels au bon développement de notre projet : étude de marché, création de notre offre de valeur, stratégie commerciale, prévisionnel financier, etc.

En plus de ces outils, je dirais que le PEPITE HESAM Entreprendre nous a aussi permis de développer notre réseau en nous mettant en contact avec des acteurs du milieu entrepreneurial en Île-de-France, des experts, des mentors.

Où en êtes-vous actuellement dans le développement de votre projet ?

Nous venons tout juste de valider nos premières commandes de fruits. Aujourd’hui, l’enjeu pour nous est de faire nos preuves auprès de nos clients et d’en convaincre de nouveaux.

Est-ce que vous avez un rêve ?

Mon rêve serait de constituer, en partenariat avec nos partenaires-producteurs, une station de transformation et de conditionnement de fruits et de plantes biologiques en Afrique de l’Ouest. Toujours dans une logique d’économie sociale et solidaire ce projet permettrait de créer de la valeur ajoutée aux produits agricoles biologiques africains, tout en créant localement de l’emploi et des sources de revenus.

 Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Dans 5 ans j’espère que nous aurons des dizaines de nouveaux partenariats avec des producteurs responsables et que nous pourrons proposer une large gamme de produits biologiques et solidaires aux préparateurs et distributeurs du secteur bio.  Notre fondation Sahelia nous permettra également de soutenir des initiatives autour de l’agriculture biologique et de développer des projets portant sur la nutrition en Afrique.

 Si vous deviez définir le PEPITE HESAM Entreprendre en un mot ?

PROPULSEUR

Imprimer