11 avril 2018

IDEX International – Portrait de Cynthia COLNEY

Suite à un appel à projets lancé par le MESRI au printemps 2016, HESAM Université a reçu un financement pour subventionner des bourses de mobilité sortante d’étudiants français vers la Côte d’Ivoire. Découvrez les 8 lauréats qui ont retenu l’attention du jury. Cette semaine on vous présente Cynthia COLNEY dont le projet est de mener une étude de terrain portant sur la mise en place d’un dispositif interdisciplinaire, inspiré du modèle du Centre Michel Serres.

Cynthia COLNEY, qui êtes-vous ?

J’aime l’art, le design et les questions sociales liées à l’éducation et à l’intégration des populations. J’ai un parcours plutôt pluridisciplinaire. J’ai commencé des études en sciences de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne avant d’intégrer par la suite une formation en design et environnement. J’ai ensuite poursuivi par le diplôme du Centre Michel Serres d’HESAM Université durant lequel j’ai participé à deux projets d’innovation au sein d’équipes pluridisciplinaires.

Je suis donc designer de formation mais convaincue, par mon expérience au Centre Michel Serres, qu’il faut décloisonner les disciplines si on veut se lancer dans le développement de projets qui « ont du sens » et qui changent la façon que nous avons de voir les choses.

En quoi consiste votre projet ?

Je souhaite mener une étude de terrain en totale immersion à l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) d’Abidjan et Yamoussoukro, afin de penser la mise en place d’un dispositif interdisciplinaire, inspiré du modèle du Centre Michel Serres. Pour ce faire, nous allons réfléchir de manière collaborative avec l’écosystème ivoirien à une manière de croiser les apports de différents champs de recherche.
Le fil rouge de cette étude sera de rassembler l’INP-HB et son environnement au sens large (étudiants, professeurs, associations, acteurs, populations environnantes…) dans une vision plus globale et collective, pour s’engager avec force dans la mise en valeur de son potentiel interdisciplinaire.

Quel est votre objectif en partant en Côte d’Ivoire ?

Mon objectif est d’identifier les différentes attentes et envies (surtout) de nos partenaires ivoiriens afin d’imaginer ensemble un nouveau mode de coopération. Ce sera l’occasion de m’immerger dans une culture différente et d’apporter en échange ma vision, afin de créer des débats et confrontations autour d’un projet collectif et commun.

A travers son programme HESAM for Africa, HESAM Université souhaite renforcer ses liens avec la Côte d’Ivoire, pays dans lequel le Cnam, membre de notre communauté, possède de solides implantations au travers de son partenariat avec l’INP-HB. En quoi votre projet participe au développement de ce programme ? 

Mon projet s’inscrit dans les champs de la participation, de la coopération et de la collaboration avec les différents acteurs de l’INP-HB et du Cnam. C’est en tentant d’impliquer les parties prenantes à la consolidation de ce rapprochement que cette étude de terrain, participe au développement du programme HESAM for Africa en Côte d’Ivoire.

Imprimer

Catégories > Ils témoignent

Tags >