2 mars 2018

HESAM for AFRICA

HESAM Université met en place un programme de mobilités sortantes vers la Côte d’Ivoire, HESAM for AFRICA, destiné aux étudiants de ses membres. Cette initiative est lauréate d'un appel à projet Idex-int du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) encourageant la mobilité étudiante.

L’IDEX-Int d’HESAM Université « HESAM for AFRICA » 
Publié en 2016 par le MENESR cet appel, s’adressant exclusivement aux ComUEs, avait pour ambition le renforcement de la mobilité sortante hors d’Europe des étudiants dans le cadre de leur cursus universitaire. Afin de mener au mieux ce projet de mobilité étudiante HESAM Université a répondu en proposant la création d’une Cellule d’Accueil Internationale (CAI) ouverte aux étudiants des institutions françaises désireux de partir en Afrique, et plus particulièrement en Côte d’Ivoire, pays dans lequel le Cnam, membre de notre communauté, possède de solides implantations, notamment au travers de son partenariat avec l’Institut national polytechnique – Houphouët-Boigny (INP-HB).

Renforcer nos liens avec l’Afrique 
Baptisé HESAM for AFRICA, ce programme place le continent africain comme une zone d’action prioritaire pour la mobilité étudiante. En complément de la CAI, un appel à projets a donc été lancé à l’ensemble des étudiants inscrits dans les établissements membres de la communauté afin d’octroyer des allocations de mobilités sortantes vers la Côte d’Ivoire. Ce programme visait plusieurs sous-objectifs :

  • Initier une série de dispositifs favorisant la mobilité des étudiants d’HESAM vers le continent africain
  • Créer deux bureaux d’accueil HESAM au sein des campus de l’INP-HB à Abidjan et Yamoussoukro dans la perspective de création d’un site miroir destiné à coordonner les actions de coopération entre HESAM et les établissements d’enseignement supérieur de Côte d’Ivoire
  • Consolider les partenariats entre HESAM et l’INP-HB

Suite à cet appel, HESAM Université a reçu un financement de 35 000 € pour subventionner des bourses de mobilité sortante d’étudiants français vers la Côte d’Ivoire. Huit candidats ont retenu l’attention du jury et obtenu des bourses allant de 1000 à 3000 €.

Le jury 
Le jury de sélection, composé de Philippe Durance (économiste, Professeur au Cnam), Audrey Stewart (Directrice des relations européennes et internationales, Arts et Métiers), Bendicht Weber (VP Développement HESAM Université et Professeur à l’ENSAPLV) et Christian Pédelahore (Professeur à l’ENSAPLV), s’est réuni mi- février pour étudier les candidatures reçues suite au lancement de cet appel en ligne. Après une série de délibérations fructueuses sur la nature des projets soumis, leur pertinence et leur qualité au vu des critères de sélection 8 candidats ont été retenus pour un total de 5 projets.

Les lauréats

  • Projet KONTEN’AIR
    Rémy Piroux, Abdou Hamdaoui, Aminata Gaye (PEPITE HESAM Entreprendre, CESI) Montant accordé par étudiant : 2000 €
    Ce projet a pour but de créer une entreprise de conception et de réalisation de logements à partir de conteneurs maritimes en fin de vie issus du port d’Abidjan. Ce projet consiste à créer un concept de village éco-responsable à partir de ressources naturelles et avec une main d’œuvre locale qui aménagera les conteneurs. Ce village sera autonome en eau et en électricité. L’équipe y intégrera des techniques et des matériaux innovants locaux afin de ne pas utiliser de climatiseurs classiques très énergivores. Plus que des logements, ce projet est de créer des lieux de vies modernes, confortables et respectueux de l’environnement.
  • Projet de réalisation vidéo
    Maëlla-Michaëlle Maréchal (PEPITE HESAM Entreprendre, Cnam)
    Montant accordé : 2000 €
    En Côte d’Ivoire, Mme Maréchal suivra le travail d‘une jeune créatrice ivoirienne, Paule-Marie Assandre. Elle souhaite produire une vidéo autour de son travail. Créatrice de la marque Nikaule et des ateliers chorégraphiques Body Acceptance, cette jeune entrepreneuse développe un univers riche, portant un message fort autour de la place de la Femme en Afrique et dans le monde. L’idée est de filmer son travail afin de comprendre la construction de sa démarche.
  • Projet NENDI
    Saul Daupin, Idriss Achirou (PEPITE HESAM Entreprendre, Cnam)
    Montants accordés : 2500 € (Saul Daupin) et 1000 € (Idriss Achirou)
    Le projet Nendi vient de l’envie de savourer des repas authentiques et équilibrés tous les jours. « Notre cuisine est d’inspiration afro-créole. Elle puise ses parfums et son énergie dans un héritage généreux et ensoleillé. Chaque jour, nous partageons des escapades culinaires à se faire livrer au bureau ou à la maison, au déjeuner ou au dîner. De l’apéritif au goûter, en passant par les plats et boissons, nous offrons les recettes légendaires de destinations aussi emblématiques qu’Abidjan, Dakar, Zanzibar, Douala, Bahia, ou Pointe-à-Pitre. »
  •  Projet Administration du territoire numérique : cas de la Côte d’Ivoire
    Clément Genty (Arts et Métiers)
    Montant accordé : 2500 €
    En Afrique, nombreux sont les Etats touchés par la faible perception de l’intérêt de l’administration du domaine numérique. Néanmoins, différents pays gèrent pleinement cette ressource. C’est le cas en Côte d’Ivoire où l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny administre le code pays .CI depuis plus de vingt ans. Cependant, alors que l’État Ivoirien prend conscience de l’importance stratégique de cet actif immatériel, une phase de transition s’opère avec l’INP-HB. Réalisée en lien avec l’ICANN, l’autorité américaine de régulation des noms de domaine, cette étape importante n’est que peu documentée. Ainsi, l’objectif de ce séjour d’étude est de rencontrer les différents acteurs du numérique en Côte-d’Ivoire afin de pouvoir dresser un compte-rendu qui pourra donner lieu à une publication.
  • Projet d’étude de terrain pour l’implantation d’un Centre Michel Serres
    Cynthia Colney (Centre Michel Serres)
    Montant accordé : 2000 €
    Ce projet vise à proposer une étude de terrain portant sur la mise en place d’un dispositif interdisciplinaire, inspiré du modèle du Centre Michel Serres. La volonté de rassembler l’INP-HB et son environnement au sens large, étudiants, professeurs, associations, acteurs, populations environnantes…) dans une vision plus globale et collective, pour s’engager avec force dans la mise en valeur de son potentiel interdisciplinaire sera le fil rouge de cette étude. Les mobilités vers la Côte d’Ivoire s’étendent de 3 semaines à 2 mois dans le cadre de travaux de recherche sur le terrain, d’études commerciales pour des projets d’entreprenariat et de réalisation documentaire vidéo.

HESAM for AFRICA, avec le soutien du MESRI et du Cnam.

MESRI_logo_horizontal_CMJN  Cnam

Imprimer

Catégories > IDEX International

Tags >