19 septembre 2017

DSA mention « projet de territoire » – ENSA Paris La Villette

Dès maintenant et jusqu'au 19 septembre, candidatez au DSA « Projets de territoire » - Paysages contemporains et dynamiques métropolitaines, proposé par l'ENSA - Paris La Villette.

Présentation et objectifs

Le DSA « Projets de territoire » est un diplôme de troisième cycle proposé par l’ENSA – Paris La Villette. Il vise à délivrer des compétences pour que ceux qui le suivent les fassent fructifier dans leur pratique professionnelle ou académique.
Il se donne pour objectifs de former des acteurs ou des chercheurs ouverts aux cultures nécessaires à la lecture des territoires, avertis, susceptibles de fonder et de construire des représentations situées dans l’espace et le temps, capables de les mettre en partage au regard des enjeux contradictoires portés par tous les acteurs, aptes à formuler et à formaliser des représentations communes pour le bien commun.
Le DSA est ainsi un lieu de construction de connaissances et de compétences, lié aux réseaux professionnels engagés dans le développement des territoires, mais aussi à la recherche, à travers les programmes lancés en France et en Europe.

Organisation

Le DSA conjugue :

  • l’acquisition ou la consolidation d’une culture théorique et pratique,
  • l’expérimentation projectuelle au sein d’ateliers,
  • la recherche à l’occasion de l’élaboration d’un mémoire,
  • la vérification par la mise en situation professionnelle.

Ces moments sont articulés entre eux, et ajustés aux profils des étudiants, de leur parcours, de leurs intentions. Quatre champs d’enseignement sont proposés au sein d’unités dédiées :

  • Un champ « culture des territoires » visant à délivrer les assises de leur lectures paysagères et temporelles, de leur lectures économiques et écologiques, de la connaissance de leurs acteurs et des programmes qu’ils portent, des théories et les idéologies qui les traversent.
  • Un champ « terrains de recherche », doté d’un observatoire des situations au sein duquel s’élaborent et se rassemblent sujets et objets de mémoire, d’un atelier de mémoire où ceux-ci sont élaborés et suivis, d’un laboratoire des outils et méthodes qui leur sont nécessaires.
  • Un champ « projet, processus et pratiques », également doté d’un laboratoire des outils et méthodes, scandé par deux ateliers portant sur des territoires concrets, choisis pour l’un dans des métropoles de pays « émergents » formées par l’accélération des dynamiques métropolitaines, pour l’autre dans des métropoles européennes qui se déforment ou se transforment sous l’effet de ces dynamiques.
  • Un champ « mise en situation professionnelle », grâce à laquelle s’expérimente l’application de ces éléments.

Pédagogie    

L’étudiant est placé au centre de la formation : il est acteur, avec l’équipe pédagogique, de son parcours, fonction de ses antécédents et de ses objectifs. Les situations de travail – cours, conférences, séminaires, ateliers, workshops, journées d’étude, voyages – conjuguent travail en équipe et travail solitaire.

Partenaires

L’école de Paris La Villette s’appuie sur les laboratoires de troisième cycle auxquelles elle participe ou qu’elle abrite. L’École est aussi membre de la communauté d’universités et d’établissements heSam. Celle-ci représente une galaxie de compétences et de ressources mobilisées ici autour des questions territoriales, tant dans la formation des acteurs opérationnels que dans les domaines de la recherche.

Conditions d’admission

Titulaires soit d’un diplôme d’architecture, de paysage, ou d’urbanisme, soit d’un master universitaire européen ou équivalent, soit d’une expérience professionnelle ouvrant à équivalence. Ils doivent maîtriser la langue française.
Un jury d’admission examine et statue sur les candidatures.

Déroulement

La formation se déroule sur trois semestres (quatre mois à temps plein chacun).
Elle comporte 900 heures encadrées et 900 heures de travail personnel correspondant à 90 ects.
Les deux premiers semestres sont dédiés à la culture des territoires, aux projets et au mémoire.
Le dernier semestre est consacré à la mise en situation professionnelle ainsi qu’à la finalisation du mémoire en vue de sa soutenance. Celle-ci peut être différée de six mois.

Les dépôts de candidatures pour l’inscription au DSA sont désormais possibles

>> Accéder à toutes les informations 

Imprimer