12 septembre 2017

Corpus numérique de la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en France

L’École du Louvre signe une convention avec le musée du Louvre, l’UMR 5138 (Archéologie et Archéométrie Maison de l'Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux) et l’UMR 6298 (ARTEHIS, Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés) pour la mise en œuvre d’un nouveau programme de recherche sur la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en France (IVe siècle-Xe siècle).
Initié par l’équipe de recherche de l’École du Louvre, ce projet de corpus numérique est mené en partenariat avec le département des sculptures du musée du Louvre et le CNRS (1) et s’inscrit dans l’axe de recherche développé par l’équipe de recherche de l’établissement : « L’atelier de l’histoire de l’art : de la collecte aux humanités numériques ». Il s’agit d’une part de recenser les sculptures et les éléments sculptés architecturaux, liturgiques, funéraires sur le territoire français, à partir d’un riche fonds documentaire conservé au département des sculptures du musée du Louvre (fonds Vieillard-Troiekouroff et Chatel) et de l’enrichir par les nouvelles découvertes ; d’autre part, d’offrir à la communauté scientifique une large documentation iconographique par la dématérialisation et l’indexation des photographies et de la documentation primaire dans une base de données, compatible avec celle déjà en ligne du Corpus architecturae religiosae europeae [CARE], saec. IV-X., développé en France au sein de la Maison des sciences de l’Homme de Dijon.
Imprimer

Catégories > Actus d'heSam

Tags >