22 février 2015

Agriculture du futur

Ce projet d'innovation du Centre Michel Serres se déroule de février à juillet 2015 (Semestre 4).

Le projet en quelques mots :
Le projet « Agriculture du futur » vise à accompagner le développement d’une dynamique économique autour de l’agriculture innovante en Eure-et-Loir, particulièrement au regard des transformations numériques, techno-scientifiques, économiques et sociales qui l’affecteront et transformeront nos modes de vies, nos économies. L’agriculture, comme tous les autres secteurs d’activité, est confrontée à de multiples défis. Les métiers comme les marchés agricoles vivent de profondes mutations et la révolution scientifique, technique et numérique en cours, affecte également la filière. Il est du rôle des collectivités de s’approprier ces problématiques pour les transformer en opportunités de développement.

Ce projet, dont la vocation est d’articuler des forces vives avec des dimensions de réseaux et filières nationales ou internationales, s’inscrit aussi dans une dynamisation de transitions économiques, notamment celle observée dans le territoire du Dunois, situé au cœur de la Beauce. Ce dernier a subi des mutations économiques successives qui ont lourdement impacté la physionomie du tissu industriel. Aujourd’hui, pour développer ce territoire et miser sur un nouveau moteur de développement et de croissance à l’échelle départementale, les collectivités ont pour ambition de faire émerger une filière innovante, cohérente avec son «ADN agricole» et en phase avec la transition techno-scientifique (bio-techs ; nano-techs, cognitives-techs) et la généralisation des réseaux et outils numérique en cours.
Ainsi, le projet vise à définir les leviers et outils nécessaires à l’émergence de cette filière et d’un leadership de l’Eure-et-Loir (objectif d’une filière de référence au niveau mondial) en s’appuyant sur une analyse de définition des possibilités de l’agriculture de demain prioritairement en matière économique et environnementale et également du rôle de ses acteurs et de ses liens dynamiques avec la société qui l’abrite.

Les objectifs du projet :
L’objectif du projet « Agriculture du futur » est de faire de l’Eure-et-Loir, grenier à blé de l’Europe, un territoire moteur de l’agriculture de demain.
Les résultats attendus dans le cadre de ce semestre d’études sont :
• Une analyse des enjeux et perspectives de l’agriculture de demain ;
• La définition de la chaîne d’accompagnement nécessaire à l’émergence d’un écosystème d’innovation en lien avec les mutations du monde agricole ;
• La mise en œuvre d’une expérimentation « Le Campus les Champs du possible » à Châteaudun, pour amorcer la dynamique d’innovation et créer une opportunité de redynamisation du territoire Beauce-Dunois ;
• La rédaction d’une feuille de route stratégique ambitieuse permettant d’aboutir à un leadership sur les questions de l’agriculture de demain, incluant une réflexion sur des propositions innovantes d’organisation, de gouvernance (public /privé) et de marketing territorial à l’échelle de l’Eure-et-Loir.

Le partenaire :
Ce projet est porté par le Conseil général d’Eure-et-Loir, en partenariat avec la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir. L’Eure-et-Loir est en effet un territoire reconnu pour sa puissance agricole. L’importance de son agriculture et sa spécialisation dans les grandes cultures font du département un acteur économique majeur dans la production de céréales et d’oléo-protéagineux en France. Le Département se caractérise par une réelle expérience en matière de structuration de filières (notamment cosmétique et pharmaceutique). Cette politique volontariste vise à ancrer et à pérenniser sur le territoire, par l’innovation et la recherche et développement, l’activité économique des entreprises.

Le groupe de travail :
Ce groupe de travail se compose de 9 étudiants issus de formation diverses et complémentaires : ingénierie, sciences sociales, sciences de l’agronomie, histoire…
Les chefs de projets :
Jean-Claude Ruano Borbalan (CNAM), chef de projet
Pierre VIRNOT (ENSAPLV), Adjoint au chef de projet

Quand ?
De février à juillet 2015.

Imprimer