12 février 2014

Ville et santé

Ce projet fait partie des trois projet d'innovation du semestre de février à juillet 2014.

Le projet en quelques mots:
Ce projet d’innovation du Centre Michel Serres vise à proposer une autre approche de la santé en ville.
Pour cela, cette vision doit s’appuyer sur :
– une analyse fine des usages,
– une identification claire de l’ensemble des acteurs et de leurs attentes,
– une vision prospective des parcours de santé.

Les objectifs du projet :
Les résultats attendus dans le cadre de ce semestre d’études sont :
– une analyse des acteurs et de leurs besoins,
– des scenarii types de parcours/processus de santé,
– des prescriptions vers de nouveaux usages et/ou de nouvelles problématiques (alimentation…),
– des éléments de communication à destination des collectivités locales,
– des propositions de nouveaux appareillages…

Le partenaire :
H4D (HEALTH FOR DEVELOPPEMENT)est une entreprise ayant pour objectif premier de lutter contre l’isolement sanitaire, qu’il soit géographique ou social. « Permettre au plus grand nombre d’accéder à un bilan de santé de proximité, simple à réaliser, voilà ce à quoi nous sommes attachés, explique H4D. Cette volonté d’offrir à chacun, où qu’il soit, un accès sanitaire s’est toujours accompagnée du respect porté au corps médical et soignant. Les programmes de santé développés par H4D s’intègrent systématiquement dans les parcours de santé et s’enrichissent d’un travail constant avec les acteurs locaux. »
Pour cela, H4D a développé une gamme de cabines de santé nommées « CONSULT STATION » et reposant sur des technologies innovantes, fiables et certifiées. Ces cabines permettent aux médecins et personnels paramédicaux d’effectuer des consultations et de dresser des diagnostics à distance. Une manière de lutter contre les déserts médicaux.
Au-delà de ces aspects matériels, cette entreprise souhaite aujourd’hui développer une vision globale de l’accès à la santé sur le territoire et notamment sur les sites urbains.

Le groupe de travail :
Ce groupe de travail se compose de 9 étudiants issus de formation diverses et complémentaires : architecture, ingénierie, design, sciences sociales, histoire…
Les chefs de projets :
Simon d’HENIN (ENSCI-Les Ateliers), chef de projet
Fabrice MANTELET (ENSAM), adjoint au chef de projet
Cécile MONTEIL (médecin, entrepreneur), tutrice
Audrey RICHARD-LAURENT (ENSCI-Les Ateliers), tutrice

Quand ?
De février 2014 à juillet 2014.

Imprimer

À lire aussi…

30 janvier 2018

#Nantes – Appel à candidatures : Réinventer La Poste dans les territoires ruraux

Vous êtes étudiant·e inscrit·e en Master 2 (ou équivalent) et vous cherchez un stage de fin d’études de février à juillet 2018 ? Venez vivre une expérience inédite au Centre Michel Serres à Nantes. Intégrez une équipe pluridisciplinaire d’étudiants pour formuler une réponse innovante à la problématique suivante : "La Poste citoyenne" : réinventer La Poste dans les territoires ruraux. Vous serez coaché·e par des experts et travaillerez en lien étroit avec la direction Stratégie Prospective et Innovation ainsi que par la direction du réseau du Groupe La Poste. Ce semestre est validé par un certificat du Centre Michel Serres d’une valeur de 30 crédits.

16 janvier 2018

Appel à candidatures – « Aufeminin dans la vie de la cité : quels points de rencontres physiques avec la communauté et ses influencers ? »

Avis aux étudiants inscrits en Master et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation de février 2018 à juillet 2018. Intitulé « aufeminin dans la vie de la cité : quels points de rencontres physiques avec la communauté et ses influencers ? », ce projet est porté par le groupe aufeminin.

20 décembre 2017

Appel à candidatures – Comment faire de l’initiative « collège innovant » un projet de territoire ?

Avis aux étudiants inscrits en Master et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation de février 2018 à juillet 2018.
Intitulé « Comment faire de l’initiative collège innovant un projet de territoire ? », ce projet est porté par le département des Yvelines et notamment le Territoire d’Action Départementale Seine Aval.