22 septembre 2015

Un réseau social collaboratif pour les acteurs de l’innovation

Le projet «Un réseau social collaboratif pour les acteurs de l’innovation», sera mené au Centre Michel Serres de septembre 2015 à février 2016.

Le projet en quelques mots :
Afin de répondre à un besoin exprimé par BPI France et par un nombre grandissant d’espaces d’innovations, la Fondation des Territoires de Demain a engagé un projet de création de réseau social collaboratif. Il sera destiné à faciliter et à encourager les interactions entre tous les acteurs de l’innovation à l’échelle internationale.
Ces dernières années ont vu émerger une grande diversité de lieux innovants : espaces de co-working, living lab, fab lab, média lab… en même temps qu’une diversification et un éclatement des acteurs de l’innovation.
 L’objectif majeur de ce Semestre est de dresser une typologie de ces nouveaux lieux et acteurs, ainsi que de définir les usages d’un réseau social collaboratif pour les acteurs de l’innovation. Ce réseau aura pour but d’encourager et favoriser le décloisonnement des savoirs et des pratiques, une meilleure circulation des connaissances, une meilleure collaboration entre les acteurs ainsi que l’accès aux financements tant publics que privés.

Les objectifs du projet :
L’étude à réaliser lors de ce Semestre est vaste et ambitieuse. Elle devra permettre d’approfondir deux problématiques majeures :

  • L’approfondissement de la définition du/des sujets : le réseau social de demain, quels utilisateurs pour quels usages ? Qu’est-ce qu’un lieu innovant aujourd’hui ? Et demain ? Quels pourraient être les nouveaux modes de mise en relations entre ces acteurs ?
  • La définition de l’objet du réseau social. En effet, de très nombreuses plateformes et outils existent et s’appliquent à tous types d’utilisateurs faisant appel à des technologies, des fonctionnalités, des algorithmes, des modes de fonctionnement, des « business model » et des idéologies… tous très différents les uns des autres.

Lors de ce semestre, il s’agira de se concentrer sur la création d’un concept fondateur et la définition de nouveaux usages et de nouvelles fonctionnalités. Cette recherche sera donc très fortement axée sur les utilisateurs et inspirée par les méthodologies de Design centré utilisateur (« user-driven design »).
Ce réseau social prendra en compte les principes fondateurs de l’open source et de l’économie collaborative.

Les résultats attendus dans le cadre de ce semestre d’étude sont:

  • Une définition et une typologie des acteurs et des lieux de l’innovation ;
  • Une définition et une typologie des usages de ces acteurs ;
  • Un benchmark des outils existants ;
  • Une proposition de nouvelles fonctionnalités innovantes ;
  • Une proposition de scénarii d’usages de ces nouvelles fonctionnalités.

Les étudiants devront aussi proposer des hypothèses sur :

  • La forme juridique et commerciale de ce réseau social ;
  • La stratégie partenariale et financière de cette plateforme.

Le résultat de ces travaux sera synthétisé dans la rédaction d’un cahier des charges destiné à la maîtrise d’ouvrage assistée pour le développement d’un réseau social collaboratif pour les acteurs de l’innovation.
Après le Semestre, cette phase d’étude servira de base à une mise en œuvre pratique du réseau social en cas de confirmation des partenariats envisagés. Certains étudiants du Semestre pourront ensuite participer à cette mise en œuvre.
Au cours de la réalisation du projet les étudiants échangeront avec des professionnels du plus haut niveau et bénéficieront du réseau de contact de la Fondation des Territoires de Demain à l’échelle internationale.

Le partenaire :
La Fondation Territoires de demain a pour vocation d’accompagner les collectivités et acteurs territoriaux au travers de leur contribution au développement des nouveaux écosystèmes économiques et sociaux. Cette ambition reste l’objet premier de leurs équipes et de leurs partenaires.Les thématiques de la Fondation s’articulent autour de 6 éléments : intelligence économique, prospective, économie numérique, Living Labs, Smart Cities ainsi que coopération décentralisée.
>> En savoir plus sur notre partenaire

Le groupe de travail :
Ce groupe de travail se compose de 12 étudiants issus de formation diverses et complémentaires : ingénierie, sciences sociales, histoire, architecture…
Les chefs de projets :
Pierre CLOAREC (ENSCI-Les Ateliers), chef de projet
Astrid HAUTON (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), adjoint au chef de projet
Manuel ZACKLAD (ENSAM), adjoint au chef de projet

Quand ?
De septembre 2015 à février 2016.

ReseauxSociaux

Le groupe du Centre Michel Serres en charge de ce projet

Imprimer