7 septembre 2015

Préfiguration du Quartier Universitaire International du Grand Paris : inventer une nouvelle expérience de vie étudiante

Le projet «Préfiguration du Quartier Universitaire International du Grand Paris : inventer une nouvelle expérience de vie étudiante», sera mené au Centre Michel Serres de septembre 2015 à février 2016.

Le projet en quelques mots :

plan_quigpAfin de renforcer l’attractivité universitaire internationale de la France, l’Etablissement Public d’Aménagement Plaine de France s’est vu confier une mission de préfiguration d’un lieu de vie atypique et innovant : le Quartier Universitaire International du Grand Paris (QUIGP), qui s’implantera sur la Plaine Saint-Denis et dans le nord parisien. Dédié prioritairement aux étudiants et chercheurs en mobilité internationale, ce lieu de vie proposera dès 2020 une expérience de vie inédite à ses résidents. Dans le Quartier Universitaire International, les étudiants du monde habiteront un territoire accueillant des habitants et des étudiants de toutes les nationalités, au cœur du Grand Paris.
En 2011, le rapport Larrouturou « Pour rénover l’enseignement supérieur parisien» préconise la construction d’une deuxième Cité Universitaire Internationale en Ile-de-France, afin d‘améliorer les conditions d’accueil des étudiants en mobilité. La Plaine Saint-Denis, située au cœur de la métropole et lieu d’implantation du futur Campus Condorcet se présente d’emblée comme un territoire à même de répondre aux ambitions de ce projet. Une mission exploratoire puis une étude de faisabilité pilotées par l’EPA Plaine de France ont démontré l’opportunité d’une telle démarche, fondée sur la réciprocité entre un territoire et un grand projet urbain. Le QUIGP est aujourd’hui soutenu par une quarantaine de partenaires, dont l’Etat et les collectivités locales. Fort de ce portage politique, l’EPA conduit depuis janvier 2015 une mission de préfiguration pour permettre aux premières résidences de voir le jour en 2020.
Le QUIGP sera vecteur de développement pour ce territoire en pleine mutation, auquel il apportera de nouveaux équipements. Réciproquement, le nord parisien et l’agglomération Plaine Commune, riches d’une grande diversité culturelle et fortement spécialisés dans l’économie de la culture et de la création, conféreront au projet une identité originale, fondée sur l’hospitalité, la rencontre entre les cultures et l’innovation.
Le projet en chiffres
• 5 000 logements : studios, T2, collocations et offre de parahôtellerie pour chercheurs
• 20 000m² de services et d’équipements culturels et sportifs ouverts aux habitants : pépinières associatives, cafétérias, bibliothèques, salles de sport, sauna, commerces de proximité
• 75% d’étudiants étrangers
• 300€ de loyer mensuel moyen par étudiant
• 5 équipements rayonnants : Learning center, Salle de pratiques culturelles et artistiques, Pôle d’accueil international, Career center, Pôle de santé.
• 3 sites d’implantation complémentaires et connectés entre eux par un réseau de mobilités douces et de transports en commun
-Pleyel : une entrée métropolitaine, au pied du pôle d’échange
-La Plaine Saint Denis : une adresse universitaire, à proximité du Campus Condorcet
-Porte de Paris : un ancrage avec le cœur du territoire, entre le Stade de France et le Canal Saint-Denis
• A 30 minutes des principaux sites universitaires franciliens en transports en commun

Les objectifs du projet :
• Définir l’expérience QUIGP
L’ambition du projet n’est pas seulement de créer un lieu de vie matériel, mais également une ambiance immatérielle, une expérience vécue enrichissante et positive pour ces étudiants en mobilité internationale. Cette expérience s’appuiera sur des principes forts :
– l’intégration territoriale : ouvrir le QUIGP aux riverains, nouer des partenariats avec les acteurs locaux (associations, équipements culturels,entreprises…), favoriser la rencontre entre étudiants étrangers et habitants du territoire.
– l’hospitalité : accueillir les étudiants étrangers, leur faire découvrir la culture française.
– l’interculturalité : valoriser la diversité culturelle des résidents et favoriser les échanges interculturels entre eux.
– le développement personnel : accompagner les étudiants dans la réalisation de leur projet, les accompagner vers le monde professionnel, favoriser leur bien-être.
– la culture et la création : s’inscrire dans le projet de territoire de Plaine Commune, favoriser la création artistique et l’innovation au sein du QUIGP, en lien avec les dynamiques locales existantes.
Le travail attendu des étudiants du Centre Michel Serres sera de définir le contenu de cette expérience (nom du quartier, valeurs) et d’identifier les moyens de sa mise en œuvre (programmation, animation, partenariats, identité architecturale et paysagère…) Il est également attendu des éléments sur le numérique comme vecteur du vivre ensemble, catalyseur de nouvelles pratiques et formes d’engagement.

• Proposer un équipement préfigurateur : le tiers-lieu du QUIGP
Afin d’ancrer cet état esprit au cœur du projet, la mission de préfiguration envisage de d’aménager dès 2016 un équipement préfigurateur expérimental, incarnation physique des valeurs du QUIGP. Cet équipement « prototype » pourra évoluer au fur et à mesure de la réalisation du quartier, de l’apparition de nouveaux besoins, de l’expérimentation de nouvelles pratiques… (exemple : maison du projet, pépinière d’associations locales, pôle d’accueil et de ressources pour les résidents…).
Le travail attendu des étudiants du Centre Michel Serres sera de définir le contenu de ce tiers-lieu (programmation, animation, fonctionnement, gestion, implantation, ouverture aux riverains…) tout en tenant compte des contraintes opérationnelles de la mission de préfiguration (budget et calendrier à affiner).

Les résultats attendus
– définition de l’expérience QUIGP
– orientations opérationnelles pour mettre en œuvre l’expérience QUIGP
– feuille de route de préfiguration du tiers-lieu

Les rendus pourront prendre des formes variées (film, maquette, plateforme numérique, charte de principes, documents graphiques, feuille de route) et devront être diffusables par l’EPA Plaine de France auprès de ses partenaires.
Suivi et rendus oraux
– intégration à l’équipe projet (réunions régulières avec l’EPA et ses prestataires).
– animation d’un atelier de travail sur l’identité du QUIGP avec les partenaires de l’EPA (Etat, collectivités, Campus Condorcet, Crous, Campus France…).
– présentation finale devant le comité technique et le comité de pilotage de la mission de préfiguration QUIGP.
– participation aux Journées QUIGP avec les lauréats de l’Appel à Idées étudiant international « Comment imaginez-vous le quartier étudiant de demain ? ».

Le partenaire :
L’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) de la Plaine de France a plusieurs missions : une mission de stratégie générale pour permettre le développement du territoire de la Plaine de France, une mission d’expertise et d’ingénierie pour accompagner les communes dans leurs projets, une mission d’Aménageur sur son territoire d’intervention.
>> En savoir plus sur notre partenaire

Le groupe de travail :
Ce groupe de travail se compose de 12 étudiants issus de formation diverses et complémentaires : ingénierie, sciences humaines, design, architecture…
Les chefs de projets :
Bernard MOÏSE (ENSCI-Les Ateliers), chef de projet
Pierre VIRNOT (ENSAPLV), adjoint au chef de projet

Quand ?
De septembre 2015 à février 2016.

QUIGP

Le groupe du Centre Michel Serres en charge de ce projet

Imprimer