20 décembre 2017

Appel à candidatures – Comment faire de l’initiative « collège innovant » un projet de territoire ?

Avis aux étudiants inscrits en Master et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation de février 2018 à juillet 2018.
Intitulé « Comment faire de l’initiative collège innovant un projet de territoire ? », ce projet est porté par le département des Yvelines et notamment le Territoire d’Action Départementale Seine Aval.

 

Le contexte de la demande

En partenariat avec la Direction des services départementaux de l’éducation nationale des Yvelines (DSDEN), la Délégation académique au numérique éducatif (DANE), et avec le soutien d’un groupe reconnu de spécialistes de la pédagogie animé par Jérôme Saltet et André Giordan, le Département des Yvelines a lancé le processus de concertation préalable à la construction d’un nouveau type de collège.

Cet établissement, dont l’entrée en service est prévue pour la rentrée scolaire 2019, sera situé dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie, en zone d’éducation prioritaire (REP+).

Un groupe de projet, constitué entre le Département des Yvelines, la mairie de Mantes-la-Jolie, l’Education nationale et des personnalités qualifiées, a engagé le 16 mars 2016 un processus de concertation avec les futures équipes pédagogiques de l’établissement ainsi qu’avec les parents d’élèves concernés afin d’intégrer les préoccupations de l’ensemble des parties prenantes.

Le collège innovant de Mantes-la-Jolie offrira une capacité d’accueil de 600 places et permettra la fermeture de deux établissements plus anciens situés à proximité. Il représente pour le département des Yvelines un investissement de 24 M€ et s’inscrit dans la politique du département visant à renforcer l’effort d’investissement de la collectivité départementale en faveur des jeunes et des établissements scolaires

Le défi et les questions posées

Pour autant le projet soulève des défis pour l’ensemble des acteurs de terrain. Les changements induits par ce nouvel établissement avec son lot de nouveautés, notamment pédagogiques mais aussi parce qu’il induit la fermeture de deux collèges existants, sont parfois décrits comme anxiogènes.

Or la réussite d’un tel projet ne pourra être effective que si une symbiose est réalisée entre le collège, et tout ce qu’il porte d’innovations, et son environnement au sens large, à savoir les parents, la population environnante, la mairie, les acteurs sociaux…

En d’autres termes c’est tout un écosystème, intégrant le collège innovant, qui doit entrer dans une dynamique collective ou « comment associer et impliquer un territoire et ses habitants dans la démarche d’apprentissage » ?

Cette ambition doit être analysée à toutes les étapes du projet, de la conception à l’exploitation du collège en passant par toutes les autres étapes comme la construction et la mise en service. A chacune de ces étapes, un processus de co-construction est à mettre en place et à animer avec les acteurs du territoire. A l’aide d’une cartographie des dynamiques existantes, il faudra identifier les points forts et ceux à renforcer.

C’est parce que la dynamique sera collective que l’émulation pourra avoir lieu entre le corps enseignant, les élèves et les différentes institutions. Ce processus global d’animation, véritable colonne vertébrale du projet, doit être porté et piloté avec anticipation et agilité. Il s’inscrit alors pleinement dans une dynamique de ville apprenante.

En complément de cet aspect pilotage du projet, quelques questions essentielles méritent d’être posées :

  • Alors que l’établissement doit rester « fermé » pour des raisons de sécurité et de contrôle de présence, comment « l’ouvrir » au quartier environnant ?
  • Comment favoriser les dynamiques locales, les spécificités, la ou les cultures du lieu, en symbiose avec le quartier et la ville ?
  • Qu’est-ce qu’apprendre à plusieurs ? Comment faire que la notion « d’apprendre » se diffuse à l’extérieur du collège, et que des formes et/ou sujets alternatifs puissent aussi s’immiscer dans les formes d’apprentissage présentes au collège ?

Comment le collège peut-il/doit-il être moteur dans cette dynamique, et comment peut-il communiquer pour enclencher cette dynamique ?

Déroulement de l’étude

Afin d’apporter des réponses à ces questions, les étapes envisagées pour ce projet, qui constituent un premier cadrage, sont les suivantes :

  1. Appropriation et analyse du sujet :
  • Etat de l’art : recherche et formalisation des grandes tendances de projets équivalents actuels et futurs (nationaux et internationaux) puis analyse des solutions proposées ;
  • Diagnostic sensible : découverte du terrain, immersion et enquêtes multi scalaires qualitatives, au sein du quartier et de la ville.
  1. Développement du projet / recherche de concepts :

Suite à l’étape 1, réalisation d’une « synthèse créative » par l’équipe projet :

  • Etablissement d’un panorama ou d’une cartographie des acteurs spécifiques présents dans l’écosystème ;
  • Création d’une « carte des dynamiques » incluant modes et niveaux d’implication…

Proposition d’un axe stratégique, à partir d’une orientation thématique et/ou d’une forme d’organisation.

  1. Développement du projet / scénarisation :

L’axe stratégique choisi en commun avec le partenaire servira de base à la construction de scenarii possibles : Ici l’équipe projet développe des futurs désirés par les publics et potentiellement réalisables par les porteurs du projet.

Cette étape comprend également la présentation des scenarii à des acteurs présélectionnés et permet d’avoir un retour et une évaluation sur le potentiel des pistes imaginées (Workshop, festival…).

  1. Recommandations et livrables :

Outre l’axe stratégique de travail, le livrable principal sera constitué de la formalisation d’un processus d’animation outillé. Une attention particulière sera portée aux éléments de communication et de diffusion souhaités par le partenaire.

Les disciplines retenues pour ce projet

Du fait de la diversité des sujets abordés lors du projet, un grand nombre de disciplines pourra être mobilisé sur le projet :

Design, architecture, urbanisme, histoire de l’urbain, philosophie, sociologie, ingénierie, management, information et communication…

Dans le cadre d’un semestre Michel Serres

Le projet d’innovation « Comment faire de l’initiative collège innovant un projet de territoire ? » se déroule dans le cadre d’un Semestre Michel Serres. Ce dernier comprend deux éléments pédagogiques principaux que sont le projet d’innovation « Comment faire de l’initiative collège innovant un projet de territoire ? » et le projet de connaissances ;

 Eléments constitutifs du semestre Michel Serres

Ainsi, les étudiants retenus sur le projet constitueront une équipe pluridisciplinaire, encadrée par un chef de projet entouré d’une équipe associée d’enseignants-chercheurs multidisciplinaire. Ils travaillent en liens étroits avec le commanditaire du projet d’innovation.

  • Ils consacreront une partie (3 jours par semaine) de leur semestre à l’étude de la demande du département des Yvelines et notamment du Territoire d’Action Départementale Seine Aval,
  • En parallèle, chaque étudiant déploiera, sur la seconde partie du semestre (2 jours par semaine), un « projet de connaissances », constitué de cours proposé par le Centre Michel Serres et/ou d’un mini-projet au sein d’un groupe de 2 à 4 étudiants, sur des thématiques proposées par le Centre Michel Serres.

 L’ensemble du semestre est validé par la remise d’un certificat du Centre Michel Serres (il représente une valeur de 30 crédits ECTS).

Les informations pratiques pour candidater sur ce projet

Pour participer à ce projet du Centre Michel Serres, les candidats devront :

  • Soit être inscrits en M1 ou M2 au sein d’un établissement d’enseignement supérieur,
  • Soit être titulaire d’un Master ;

Le dossier de candidature doit comprendre les éléments suivants :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un CV ;
  • Le relevé des notes obtenues lors de la précédente année universitaire.

Ce dossier doit être envoyé au plus tôt par mail à cms@hesam.eu.

Deux sessions de recrutement sont prévues :

  • – 8 janvier 2018 (date limite de réception des dossiers) ;
  • – 22 janvier 2018 (date limite de réception des dossiers).

Le recrutement peut être réalisé dès la première session : La seconde session sera opportune si l’équipe-projet reste à compléter.

Imprimer

Catégories > Nos réalisations, Projets en cours

Tags >

À lire aussi…

30 janvier 2018

#Nantes – Appel à candidatures : Réinventer La Poste dans les territoires ruraux

Vous êtes étudiant·e inscrit·e en Master 2 (ou équivalent) et vous cherchez un stage de fin d’études de février à juillet 2018 ? Venez vivre une expérience inédite au Centre Michel Serres à Nantes. Intégrez une équipe pluridisciplinaire d’étudiants pour formuler une réponse innovante à la problématique suivante : "La Poste citoyenne" : réinventer La Poste dans les territoires ruraux. Vous serez coaché·e par des experts et travaillerez en lien étroit avec la direction Stratégie Prospective et Innovation ainsi que par la direction du réseau du Groupe La Poste. Ce semestre est validé par un certificat du Centre Michel Serres d’une valeur de 30 crédits.

16 janvier 2018

Appel à candidatures – « Aufeminin dans la vie de la cité : quels points de rencontres physiques avec la communauté et ses influencers ? »

Avis aux étudiants inscrits en Master et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation de février 2018 à juillet 2018. Intitulé « aufeminin dans la vie de la cité : quels points de rencontres physiques avec la communauté et ses influencers ? », ce projet est porté par le groupe aufeminin.

6 décembre 2017

Appel à candidatures – Quel bureau demain ? Osez l’expérimenter aujourd’hui !

Avis aux étudiants inscrits en Master et aux diplômés d’un Master : le Centre Michel Serres lance un nouveau projet d’innovation de février 2018 à juillet 2018. Intitulé « Quel bureau demain ? Osez l'expérimenter aujourd'hui !», ce projet est porté par la start-up Neo-nomade.