3 mai 2016

Accompagnement de la maîtrise d’usage du projet INVIVO

Le projet « Accompagnement de la maîtrise d’usage du projet INVIVO », a été sélectionné dans le cadre du programme Réinventer Paris et mené au Centre Michel Serres de septembre 2016 à février 2017 (Semestre 7).

Le projet en quelques mots :

>> Descriptif du projet INVIVO :

>> Descriptif de l’appel à projet REINVENTER PARIS :

IN VIVO sera avant tout un lieu de vie dont les solutions architecturales et fonctionnelles sont pensées pour en faire un lieu de mixité, de rencontre, de partage entre les habitants de l’immeuble, du quartier et plus largement de Paris :

  • Un immeuble pluriel ouvert sur le quartier ;
  • Un tiers-lieu (La Paillasse) ouvert à tous les publics ;
  • Un café / restaurant accessible aux étudiants du quartier ;
  • Un projet scientifique (façade bioalgues) qui fédère une multitude d’acteurs académiques et privés présents sur le quartier ;
  • Une association qui assurera l’entretien des jardins partagés mais également l’animation et la sensibilisation des habitants et du public à l’agriculture urbaine (Collectif babylone).

Mais cela ne suffira pas pour garantir que des interactions auront effectivement lieu entre des publics variés au sein de ces espaces. Pour cela, nous devons proposer un dispositif d’animation propre à ce lieu, dont l’enjeu sera de valoriser les espaces et services existants, de susciter les rencontres entre usagers et exploitants et ainsi de favoriser la conduite de projets collaboratifs. Il est donc nécessaire de mettre en place un dispositif de maîtrise d’usage, initié dès la phase de conception du projet (démarrage en septembre 2016) qui permettra de co-construire avec les résidents les futurs services et espaces partagés au sein de ce bâtiment.

Inspirée des pratiques de l’urbanisme participatif, cette démarche de maîtrise d’usage est un processus émergent de conception tourné vers l’expérience et l’expertise de l’utilisateur. Dépassant la simple participation, la démarche de maîtrise d’usage reconnaît l’usager comme expert de son quotidien, et cherche à le positionner au coeur du processus de conception. Très utilisée depuis 2010, lors de la conception de tiers-lieux (espaces de coworking, FabLabs), cette démarche s’étend désormais à l’échelle de projets immobiliers plus larges et complexes.

Cette démarche de maîtrise d’usages portera une triple ambition :

  • Faciliter l’implication des futurs occupants et usagers dans la réflexion sur les espaces et services ouverts à tous dans le projet INVIVO ;
  • Apprivoiser et activer le quartier en impliquant les habitants, commerçants et visiteurs dès la phase de chantier ;
  • Contribuer à la diffusion de l’ensemble des innovations du projet dans un esprit de valorisation et de « réplicabilité ».

Le Centre Michel Serres interviendra tout au long du processus pour initier, suivre, évaluer et analyser cette démarche, permettant de faire de ce projet un projet expérimental test pour ce genre de démarche, et ainsi de faciliter sa duplication à terme.

Les résultats attendus :

  1. La conception du dispositif de maîtrise d’usage : méthodologie englobant les aspects d’animation, de gouvernance, de planification, de programmation voire de matérialisation virtuelle ou physique …
  2. La définition d’un protocole d’observation outillé, permettant d’une part de suivre et d’évaluer le dispositif de maîtrise d’usage mis en place mais également de préciser les conditions d’une co-construction réussie à l’échelle de ce type de
    projet, dans un souci de « réplicabilité » ;
  3. L’initiation et la mise oeuvre partielle des deux points précédents à travers les réunions de lancement, le déploiement des outils…

Les partenaires :
Le projet « Accompagnement de la maîtrise d’usage du projet INVIVO », est porté par des partenaires multidisciplinaires dont LBMG Worklabs et CivicWise pour la maîtrise d’usage et plus globalement par BPD Marignan, XTU, Groupe SNI et MU architecture pour le projet immobilier.

Le groupe de travail :
Ce groupe de travail se compose de 9 étudiants issus de formation diverses et complémentaires : histoire, urbanisme et aménagement, architecture d’interieur et design global, économie, géographie des changements environnementaux et paysagers, ingénierie, archéologie-muséologie, aménagement du territoire,  architecture…
Les chefs de projets :
D’HENIN Simon (ENSCI), Chef de Projet
ZACKLAD Manuel (CNAM), Adjoint au chef de projet

Quand ?
De septembre 2016 à février 2017

 

 

Imprimer