16 avril 2014

Projet COLLECTA

Le projet Collecta se déploie de juin 2014 à juin 2016. En rapport avec la collection Gaignières, elle comprend la mise au point d’un prototype d’archives numériques appelé à se développer aux dimensions de la collection, et l’organisation d’un colloque qui se tiendra les 7 et 8 avril 2016 : “Collecta : des pratiques antiquaires aux humanités numériques”.

La collection de papier de l’antiquaire du XVIIe siècle François-Roger de Gaignières offre une vaste documentation textuelle et iconographique constituée d’originaux et d’une majorité de copies, servant l’histoire de la noblesse et de la monarchie française, l’histoire des monuments ou encore celle du costume.

Descriptif du projet:

Le génie de Gaignières fut de prévoir l’accroissement de sa collection par différents procédés matériels (usage de contenants extensibles, pages laissées blanches, etc.), de procéder à des classements multiples (copies de copies), d’organiser des systèmes de renvois, de recourir aux mots clefs, aux index et à la constitution d’inventaires. Ces dispositifs, au prix desquels la collection devenait pleinement exploitable, augurent sur bien des points, nos bases de données informatiques ouvertes aux interrogations multicritères et aux croisements d’informations.
Reconstituer virtuellement, la collection Gaignières aujourd’hui dispersée, à partir des inventaires et des pièces conservées en suivant les indices de la logique classificatoire de l’érudit du XVIIe siècle, permettrait de mettre au jour la structure savante d’origine, et de faire émerger la richesse des informations historiographiques qu’elle recèle.
Il s’agit, au regard des possibilités offertes par l’informatique : le codage des données, le web, l’interopérabilité et le design d’actualiser tout aussi bien cette collection, sans trahir sa structure savante et le projet de son auteur que de penser les conditions de son existence numérique et de son émergence sensible.

Dynamiques de recherche:

– Processus d’archivage et logiques d’indexation de fonds documentaires (inventaires, renvois, listes, liens hypertextes, etc.) conduisant à penser les modalités d’accès à une collection historique, trouvant de nouvelles possibilités grâce au web et à l’interopérabilité.
– Formes de l’archive, inventions graphiques et modes d’existence et d’affichage de l’information.
– Usages, évolution d’une collection, et son devenir matériel tant papier que numérique.

Direction scientifique :

Le projet est dirigé par deux chercheurs appartenant à des laboratoires de deux institutions de heSam Université : Anne Ritz-Guilbert (enseignant-chercheur HDR à l’École du Louvre) et Sophie Fétro (maître de conférences en design, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Comité scientifique : Philippe Durey, Dominique Jarrassé, Anne Ritz-Guilbert (École du Louvre) ; Sophie Fétro, Pierre-Damien Huyghe, Alain Schnapp (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Nathan Schlanger (École des chartes) ; Claudie Voisenat (EHESS) ; Michel Pastoureau (EPHE).
Membres associés au projet: Pascal Schandel (École du Louvre) ; Anthony Masure (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Contact : contact@collecta.fr

Imprimer